Sylvia Bergé

496e Sociétaire / Sociétaire le 1er Janvier 1998
Entrée à la Comédie-Française le 1er Décembre 1988

Biographie

Entrée à la Comédie-Française le 1er décembre 1988, Sylvia Bergé en devient, le 1er janvier 1998, la 496e sociétaire.

Fille de Georges Descrières, ancien doyen de la Comédie-Française, et de la comédienne Geneviève Brunet, Sylvia Bergé, également filleule de Jacques Charon, se consacre à son tour au théâtre, après des études de langues étrangères, de chant et de dessin. Admise en 1982 au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Sylvia Bergé a joué notamment sous la direction de Jean-Louis Barrault et Philippe Adrien avant d’être engagée comme pensionnaire à la Comédie-Française pour interpréter Hélène dans La Guerre de Troie n’aura pas lieu mise en scène par Raymond Gérôme. La saison suivante, elle interprète Eliante dans Le Misanthrope mis en scène par Simon Eine. Après avoir servi le répertoire classique (notamment Eriphile dans Iphigénie mise en scène par Yannis Kokkos et Armande dans Les Femmes Savantes par Simon Eine) et contemporain (Adèle Granjouan dans L’Emission de télévision de Michel Vinaver et F4 dans Le Silence de Nathalie Sarraute montés par Jacques Lassalle, La Cafarde dans Neiges de Nicolas Bréhal par Charles Tordjmann et Raymond Pouce de Roland Topor par Claude Confortès ou encore Metella dans La Vie Parisienne par Daniel Mesguich), Sylvia Bergé est nommée sociétaire en janvier 1998.

Au cours de la saison 2008-2009, on la voit au Théâtre du Vieux-Colombier dans Fanny de Pagnol mise en scène par Irène Bonnaud, Le Voyage de M. Perrichon de Labiche mis en scène par Julie Brochen, ainsi que Salle Richelieu dans les reprises de Cyrano de Bergerac de Rostand mis en scène par Denis Podalydès et dans Vie du grand dom Quichotte et du gros Sancho Pança de da Silva mise en scène par Émilie Valantin. Elle a également joué récemment dans Fables de la Fontaine mises en scène par Robert Wilson, Les Bacchantes d’Euripide mises en scène par André Wilms, Les Sincères de Marivaux et Penthésilée de Kleist montées par Jean Liermier. En plus de ses interprétations dans des pièces comme Le Révizor de Nikolaï Gogol mise en scène par Jean-Louis Benoît (saison 1998-1999) ou Une visite inopportune de Copi par Lukas Hemleb (saison 2000-2001), elle participe à de nombreuses lectures et spectacles musicaux. Son goût et ses dispositions naturelles pour le chant l’avaient déjà amenée à interpréter Metella, dans La Vie parisienne, opéra bouffe de Jacques Offenbach, monté par Daniel Mesguich à la Comédie-Française en 1997. Elle a aussi organisé, interprété et signé le Cabaret des mers, au Studio-Théâtre.

Comédienne autant qu’artiste lyrique, Sylvia Bergé a joué dans de nombreux théâtres autres que la Comédie-Française ainsi que pour plusieurs festivals musicaux. Récemment, elle fut récitante dans le roi David de Honegger au festival d'Edimbourg 2008, dans Perséphone de Stravinski à l’Opéra d’Oslo en 2003 et dans Histoire du soldat en 2003 à Pleyel. En 2002, après avoir notamment travaillé à deux reprises sous la direction de Nina Companez (L’Allée du roi en 1995 et Deux amies d’enfance en 1983), elle joua dans la série télévisée Avocats et associés réalisée par Christian Bonnet.

Sylvia Bergé est Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

Formation

  • Conservatoire national supérieur d'art dramatique, 1982-1986.


À la Comédie-Française

2015/2016

  • La gouvernante et la mère de Lisa, Les Damnés, Luchino Visconti (adaptation), m.e.s Ivo van Hove, Festival d'Avignon
  • La mère, Le Loup, Marcel Aymé, m.e.s Véronique Vella, Studio-Théâtre
  • Les Derniers Jours de l'humanité, Karl Kraus, m.e.s David Lescot, Théâtre du Vieux-Colombier
  • La Marquise, enfant, poète, Cadet, précieuse, Soeur Claire (en alternance), Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand, m.e.s Denis Podalydès , Salle Richelieu
  • Prudencia, La Maison de Bernarda Alba , Federico García Lorca, m.e.s Lilo Baur, Salle Richelieu

2014/2015

  • Prudencia, La Maison de Bernarda Alba, Federico García Lorca, m.e.s Lilo Baur, Salle Richelieu
  • Warwara Mikhaïlovna – femme de Bassov, Les Estivants, Maxime Gorki, m.e.s Gérard Desarthe, Salle Richelieu
  • Cabaret Barbara, Barbara, m.e.s Béatrice Agenin, Studio-Théâtre

2013/2014

2012/2013

2011/2012

2010/2011

2009/2010

2008/2009

  • Claudine et L'Italienne, Fanny, Marcel Pagnol, m.e.s Irène Bonnaud, Théâtre du Vieux-Colombier
  • La Marquise, Enfant, Poète, Cadet, Précieuse, Soeur Claire, Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand, m.e.s Denis Podalydès, Salle Richelieu
  • Anita, Le Voyage de monsieur Perrichon, Eugène Labiche, m.e.s Julie Brochen, Théâtre du Vieux-Colombier
  • Nourrice, Calioppe, Médecin, Femme de l'Ile et Curé, Courtisane, Comédienne, Vie du grand dom Quichotte et du gros Sancho Pança, Antonio José da Silva, m.e.s Emilie Valantin, Salle Richelieu
  • Bess, L'Ordinaire, Michel Vinaver, m.e.s Michel Vinaver et Gilone Brun, Salle Richelieu

2007/2008

2005/2006

  • le Choeur, Les Bacchantes, Euripide, m.e.s André Wilms, Salle Richelieu
  • la Fourmi, la Génisse, la Vache, la Dame (en alternance), Fables de La Fontaine, Jean de La Fontaine, m.e.s Robert Wilson, Salle Richelieu
  • la Marquise, Poète, Cadet, Précieuse, Soeur Claire, Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand, m.e.s Denis Podalydès, Salle Richelieu

2004/2005

  • Feu le music-hall, Colette, m.e.s Karine Saporta, Théâtre du Vieux-Colombier
  • la Fourmi, la Génisse, la Vache, la Dame (en alternance), Fables de La Fontaine, Jean de La Fontaine, m.e.s Robert Wilson, Salle Richelieu
  • le Choeur, Les Bacchantes, Euripide, m.e.s André Wilms, Salle Richelieu

2003/2004

  • Dame Douce et Morgane, Le Jeu d'Adam, Adam de la Halle, m.e.s Jacques Rebotier, Théâtre du Vieux-Colombier

2002/2003

  • Régina Morti, Une visite inopportune, Copi, m.e.s Lukas Hemleb, Théâtre du Vieux-Colombier
  • Assuérus, Esther, Jean Racine, m.e.s Alain Zaepffel, Salle Richelieu

2001/2002

1999/2000

  • Fevronia Petrovna Pochliopkina et la Femme de Korobkine (en alternance), Le Révizor, Nikolaï Gogol, m.e.s Jean-Louis Benoit, Salle Richelieu
  • Armande (en alternance), Les Femmes savantes, Molière, m.e.s Simon Eine, Salle Richelieu

1998/1999

  • Raymonde Pouce, L'Hiver sous la table, Roland Topor, m.e.s Claude Confortès , Studio-Théâtre
  • Armande (en alternance), Les Femmes savantes, Molière, m.e.s Simon Eine, Salle Richelieu
  • Fevronia Petrovna Pochliopkina et la Femme de Korobkine (en alternance), Le Révizor, Nikolaï Gogol, m.e.s Jean-Louis Benoit, Salle Richelieu

1997/1998

1996/1997

  • Panope, Phèdre, Jean Racine, m.e.s Anne Delbée, Salle Richelieu
  • Eliante, Le Misanthrope, Molière, m.e.s Simon Eine, Salle Richelieu

1995/1996

  • la Cafarde, Neiges, Nicolas Brehal, m.e.s Charles Tordjman , Théâtre du Vieux-Colombier
  • Eliante, Le Misanthrope, Molière, m.e.s Simon Eine, Salle Richelieu

1994/1995

  • Lady Milford, Intrigue et Amour, Friedrich von Schiller, m.e.s Marcel Bluwal, Salle Richelieu

1992/1993

  • Eriphile, Iphigénie, Jean Racine, m.e.s Yannis Kokkos, Salle Richelieu
  • F4 (Le Silence), Elle est là et Le Silence, Nathalie Sarraute, m.e.s Jacques Lassalle, Théâtre du Vieux-Colombier

1991/1992

  • Mme de Cossé (en alternance), Le Roi s'amuse, Victor Hugo, m.e.s Jean-Luc Boutté, Salle Richelieu
  • Eriphile, Iphigénie en Aulide, Jean Racine, m.e.s Yannis Kokkos, Salle Richelieu
  • Giulia, L'Etau, Luigi Pirandello, m.e.s Jean-Louis Benoit, Comédie-Française

1990/1991

  • Eliante, Le Misanthrope, Molière, m.e.s Simon Eine, Salle Richelieu

1989/1990

1988/1989


Hors Comédie-Française

Rôles au théâtre

  • lecture sur l'Art de la conversation au XVIIIè siècle, festival de Mondétour, 2004 ; Récitante, Perséphone, Stravinski, Opéra d'Oslo, 2003 ; Hélène, La guerre de Troie n'aura pas lieu, Jean Giraudoux, m.e.s. Simon Eine, Festival de Wiltz et au Théâtre des Capucins, Luxembourg 1998 ; La Religieuse, les Lettres de la religieuse portugaise, m.e.s. Hervé Dubourjal, la Ménagerie de verre, 1988 et Théâtre national de l'Odéon, 1993 ; Chimène, le Cid, Corneille, m.e.s. Dominique Liquière, Chili, Argentine, Uruguay, Brésil ; Lisa, la Nuit même, Joseph Danan, m.e.s. Alain Bezu, création, Théâtre des Deux Rives, Rouen, 1987 ; Araminte, les Acteurs de bonne foi, Marivaux, m.e.s. Philippe Adrien, Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet, 1987 ; Océanide, Prometheus, Eschyle, m.e.s. Mehmet Ulusoy, Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet, 1987 ; Dorothy, le Sexe faible, Édouard Bourdet, m.e.s. Jean-Laurent Cochet, Théâtre Hébertot, 1986 ; Angelo, tyran de Padoue, Victor Hugo, 1985 ; le Misanthrope, festival d'Andrésy, 1985 ; le Cid, festival de Versailles, 1985 ; Hélène, La guerre de Troie n'aura pas lieu, Jean Giraudoux, m.e.s. Odile Mallet, festival de Bellac, 1985 ; Dona Sol, Hernani, Victor Hugo, m.e.s. Jean Davy, festival de Wiltz, 1985 ; Chimène, le Cid, Corneille, m.e.s. Dominique Liquière, festivals de Carpentras, Arles et Sarlat, 1985 ; Angelo, tyran de Padoue, festival d'Édimbourg, Écosse, 1985 ; Catherine, Lorenzaccio, Alfred de Musset, Tréteaux de France - Jean Danet, m.e.s. Pierre Vielhescaze, 1984 ; l'Infante, le Cid, Corneille, m.e.s. Marcelle Tassencourt, festival de Versailles, 1984 ; Clélie, Sganarelle ou le Cocu imaginaire et Éliante, le Misanthrope, Molière, m.e.s. Odile Mallet, festival de Wiltz (Luxembourg), 1984 ; Catarina, Angelo, tyran de Padoue, Victor Hugo, m.e.s. Jean-Louis Barrault, Cie Renaud-Barrault, Théâtre du Rond-Point, 1984 ; Nicole, l'Amour fou, André Roussin, m.e.s. Michel Bertay, Cie Desailly-Valère, Théâtre de la Madeleine, 1983 ; Chimène, le Cid, Corneille, m.e.s. Daniel Dancourt, Théâtre d'Issy-les-Moulineaux, 1983 ; l'Impromptu de Versailles - l'École des maris, Molière, m.e.s. Odile Mallet, festivals de Wiltz (Luxembourg) et de Monaco, 1982.

Rôles à la télévision

  • Avocats et associés, réal. Christian Bonnet, 2002 ; L'Allée du Roi, réal. Nina Companez, 1995 ; les Cinq Dernières Minutes, " Hallali " réal. de Patrick Bureau, 1989 ; Des sourires et des hommes, réal. Patrick Bureau, 1988 ; Un château au soleil, réal. Robert Mazoyer, 1987 ; la Force du destin, réal. Maurice Frydland, 1986 ; Deux Amies d'enfance, réal. Nina Companez, 1983.