Martine Chevallier

478e Sociétaire / Sociétaire le 1er Janvier 1988
Entrée à la Comédie-Française le 1er Novembre 1986

Biographie

Martine Chevallier est engagée à la Comédie-Française en tant que pensionnaire le 1er novembre 1986. Elle est nommée 478e sociétaire le 1er janvier 1988.
Saison 2007-2008, elle interprètait le rôle de Mathilde Serpenoise dans Retour au désert de Bernard-Marie Koltès, dirigée par Muriel Mayette, puis celui de La Grande Prêtresse de Diane dans Penthésilée d'Heinrich von Kleist, sous la direction de Jean Liermier.
Au milieu des années soixante-dix, Martine Chevallier accomplit sa formation de comédienne au Conservatoire national supérieur d'art dramatique dans la classe d'Antoine Vitez. Elle y obtient un 1er et un 2e prix. Elle fait ses débuts au Théâtre Français en endossant le rôle d'Esther dans Esther de Racine. Elle joue ensuite Laodice dans Nicomède de Corneille, La Marquise Cibo dans Lorenzaccio d'Alfred de Musset, Clytemnestre dans Iphigénie de Racine, Arsinoé dans Le Misanthrope de Molière. A la Comédie-Française ou à l’extérieur, elle a notamment travaillé avec les metteurs en scène par Jean-Louis Benoit, Philippe Adrien, Pierre Romans, Peter Brook, Francis Huster, Jean-Louis Barrault ou Marguerite Duras. En 1995, elle crée l’événement Salle Richelieu en incarnant Phèdre dans la tragédie de Racine mise en scène par Anne Delbée. Années 2000, Martine Chevallier jouait Madame Jourdain dans Le Bourgeois gentilhomme de Molière, Gourmyjskaia dans La forêt d'Alexandre Ostrovski, mise en scène par Piotr Fomenko. Au Théâtre du Vieux Colombier, sous la férule de Philippe Adrien, elle jouait Extermination du peuple de Werner Schwab.
Mise en scène par André Wilms, elle interprétait Les Bacchantes d’Euripide en 2005. Hors de la troupe de la Comédie-Française, elle a participé à de nombreux spectacles tels que L'Échange de Paul Claudel, Les Brigands de Friedrich von Schiller, L'Éveil du printemps de Frank Wedekind, Café à l'eau de Jean-Michel Ribes, Le Cid de Corneille ou encore Bérénice de Racine.
Au cinéma, on a pu la voir récemment dans Mauvaise Foi, de Roschdy Zem, La Faute à Fidel, de Julie Gavras, ou La Tourneuse de page, de Denis Dercourt. Elle a travaillé notamment avec Étienne Chatilliez pour La confiance règne, avec Michel Drach pour Élise ou la vraie vie, avec Pierre Jallaud pour La chaise vide. A la télévision, Martine Chevallier travaille avec Claude Santelli ou Robert Mazoyer. Elle apparaît dans Une femme sans histoire d'Alain Tasma, Les Dames de la côte de Nina Companaez, ou encore dans La Foire de Pierre Viallet.
Martine Chevallier est Officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres.

Formation

  • Conservatoire national supérieur d'art dramatique, classe d'Antoine Vitez :
  • 2e Prix 1973
  • 1er Prix 1974

  • Prix Gérard Philippe 1984 Molière de la comédienne 2007 pour "Le retour au désert" de B-M. Koltès

  • Officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres Chevalier dans l'ordre du Mérite