Florence Viala

503e Sociétaire / Sociétaire le 1er Janvier 2000
Entrée à la Comédie-Française le 1er Septembre 1994

Biographie

Après des études à l’école des beaux-arts de Dijon, Florence Viala monte à Paris pour participer au concours d’admission du Conservatoire national d’art dramatique. Elle réussit et entre dans les classes de Catherine Hiegel et Daniel Mesguich. Deux ans seulement après la fin de ses études, en 1994, elle devient pensionnaire de la Comédie-Française, et sa 503e sociétaire le 1er janvier 2000. Elle fait ses débuts Salle Richelieu, avec une reprise du rôle de Cyprienne, dans Mille francs de récompense de Victor Hugo, mis en scène par Jean-Paul Roussillon (1994) ; et se distinguera surtout dans le rôle pour lequel elle fut engagé au sein de la troupe, celui d’Amélie d’Occupe-toi d’Amélie de Georges Feydeau, mis en scène par Roger Planchon (1995). Au cours de la saison 1997/1998, elle interprète les rôles de Zerbinette dans Les Fourberies de Scapin de Molière, mises en scène par Jean-Louis Benoit, (production qui partira par la suite en tournée en Argentine et au Brésil durant l’année 2000) ; et Charlotte Ivanovna dans La Cerisaie d’Anton Tchekhov, mise en scène par Alain Françon. Elle aborde le répertoire contemporain sur la scène du Studio-Théâtre, en jouant dans La Nuit à l’envers de Xavier Durringer, mis en scène par Christophe Lidon (2000) ; suivent les rôles de Charlotte dans Dom Juan mis en scène par Jacques Lassalle (2001) ; et surtout Alcmène dans Amphitryon de Molière, mis en scène par Anatoli Vassiliev (2002) : un rôle et une collaboration qui ont, comme elle le rappelle, réellement marqué un tournant dans sa carrière. Durant la saison 2004/2005 Florence Viala effectue une autre rencontre capitale, en la personne de Robert Wilson, qui la choisira pour prendre part à son spectacle Fables de La Fontaine ; elle est Elmire dans Le Tartuffe, ou l’imposteur de Molière, aux côtés d’Éric Génovèse, mis en scène par Marcel Bozonnet et joue le rôle d’Arsinoé dans Le Misanthrope de Molière, dans une version du metteur en scène franco-allemand Lukas Hemleb. Au cours de la saison 2008-2009, elle joue sous la direction de Denis Podalydès, dans deux de ses spectacles, donnés Salle Richelieu : Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, un spectacle conçu comme un instant de fête précieux et fragile et Fantasio d’Alfred de Musset, dans lequel elle interprète le rôle d’Elsbeth. Elle interprète le rôle de Suzanne dans Figaro divorce d’Ödön von Horváth, sous la direction de Jacques Lassalle.

Hors de l’enceinte de la troupe de la Comédie-Française, Florence Viala s’est illustrée dans d’autres œuvres, auprès d’autres metteurs en scène, notamment : L’Éveil du printemps de Frank Wedekind, mis en scène par Charles Dusange (1987) ; Anecdote d’après Anton Tchekhov, mis en scène par Yukata Wada  (1990) ; Madame de Sade de Yukio Mishima, mis en scène par Philippe Macaigne (1991) ; ou encore L’histoire que l’on ne verra jamais d’Hélène Cixous, mis en scène par Daniel Mesguich (1994). Parallèlement au théâtre, elle collabore à de nombreux projets tant à la télévision qu’au cinéma, dont : Cyrano de Bergerac, réalisé par Jean-Paul Rappeneau (1989) ; Passage à l’acte de Francis Girod (1996) ; Lautrec de Roger Planchon (1997) ; ou encore La Chute de l’ange d’Antoine Lorenzi (2001).

Formation

  • - Atelier du Centre dramatique national de Bourgogne, Dijon, 1987-1989, classe de Solange Oswald

    - Conservatoire national supérieur d'art dramatique, classes de Catherine Hiegel, Daniel Mesguich

  • - Chevalier dans l'Ordre des Arts et Lettres

    - Chevalier dans l'Ordre National du Mérite