Expositions


La bibliothèque-musée est le service dédié à la mémoire de la Comédie-Française, à son histoire et à celle de la troupe depuis plus de trois siècles. Elle a la responsabilité du patrimoine archivistique et muséal de ce théâtre.
Ses missions principales sont la conservation, l’enrichissement, la mise à disposition et la valorisation des collections qui lui sont confiées. Elle entretient des liens étroits avec le monde de la recherche, les universitaires et plus généralement les historiens du théâtre.
Son équipe participe aussi à la vie quotidienne du théâtre en fournissant aux comédiens, au personnel et aux artistes invités la documentation dont ils ont besoin pour la préparation des spectacles.
La bibliothèque-musée organise en collaboration avec les équipes techniques de la Comédie-Française des expositions thématiques sur les métiers du théâtre. Une présentation historique de ces métiers, une description des savoir-faire, des outils, des techniques particulières propre au théâtre permettent de mettre en lumière les artisans qui travaillent dans l’ombre du plateau.
Ses collections peuvent faire l’objet de prêts à d’autres musées pour des expositions en France ou à l’étranger. La nature de ces prêts est variée, à l’image des collections : œuvres d’art, manuscrits, photographies, maquettes de costume, de décor, manuscrits ou documents d’archive, programmes ou affiches.

 

PROJET DE NUMÉRISATION DES REGISTRES JOURNALIERS DE LA COMÉDIE-FRANÇAISE

La Comédie-Française tient, depuis sa création au XVIIe siècle, un registre journalier des comptes de la troupe, véritable journal de bord de l’activité artistique et économique du théâtre. La bibliothèque-musée de la Comédie-Française fédère autour de la numérisation de cette collection exceptionnelle un réseau d’universités françaises et américaines : Paris Ouest-Nanterre, Paris-Sorbonne, Poitiers, Massachusetts Institute of Technology (MIT) et Harvard. Le projet s’intéresse à la période de l’Ancien Régime pour laquelle l’information contenue dans les registres est particulièrement précieuse.Les registres ont été numérisés pour la période 1680-1793, une base de données a été conçue par le MIT, alimentée par des chercheurs veillant à transcrire les informations qu’ils contiennent : pour chaque jour, les pièces représentées, les recettes, le nombre de places vendues par catégorie, ainsi que quantité d’événements, incidents, anecdotes touchant la représentation. La mise en regard d’images d’excellente qualité et l’exploitation statistique de ces données historiques permettront de valoriser cette source patrimoniale unique par le biais des technologies les plus évoluées.

Le projet est financé par l’Agence nationale de la recherche, le Programme national de numérisation du ministère de la Culture et de la Communication, le Labex de Paris Ouest-Nanterre (les passés dans le présent), le Labex de Paris 8, Paris Ouest-Nanterre (Arts H2H), l’université Paris-Sorbonne, le Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston), la Florence Gould Foundation, Harvard University et l’Institut universitaire de France.

Un colloque autour de ce projet se tiendra à New York, les 14 et 15 octobre 2014, à l’Institut culturel français et à la New York University.