Le Songe d'une nuit d'été

de William Shakespeare
Mise en scène Muriel Mayette-Holtz

Du 8 février 2014 au 15 juin 2014
Durée du spectacle : 2h15 sans entracte
Richelieu

À Athènes, Thésée s’apprête à célébrer ses noces avec Hippolyte, la reine des Amazones. Dans la forêt avoisinante, Obéron, roi des fées, se dispute avec Titania, sa femme, au sujet de leurs nombreuses conquêtes passées et présentes. Ajoutons deux couples d’amoureux contrariés – Hermia, qui est amoureuse de Lysandre mais promise à Demetrius, lequel est aimé d’Helena – et des artisans partis répéter une tragédie pour les noces de leur roi, sous la baguette du truculent Bottom. Tout ce petit monde finit par se retrouver dans la forêt, où les sortilèges d’Obéron, aidé par le lutin Puck, vont semer la confusion au cours d’une nuit dont personne ne saura vraiment si elle est un rêve, un jeu ou un fantasme. Un songe ?


Auteur

William Shakespeare

C’est entre 1594 et 1595 que Shakespeare écrit Le Songe d’une nuit d’été. Du fait de l’énorme demande de nouvelles pièces de divertissement à l’époque élisabéthaine, il est très probable que la pièce ait été jouée dans la foulée de son écriture. Shakespeare est alors un acteur et un auteur en vue, admiré et jalousé, véritable entrepreneur de spectacles, dont l’œuvre comprend aussi bien des pièces historiques que des tragédies et des comédies, et dont la troupe est soutenue par Lord Chamberlain, ministre responsable des divertissements royaux. En 1603, il devient locataire du théâtre du Globe, le plus prestigieux de Londres, avant de se retirer en 1611 à Stratford-upon-Avon, où il meurt cinq ans plus tard.


Metteur en scène

Muriel Mayette-Holtz

Administratrice générale de la Comédie-Française depuis 2006, Muriel Mayette entre comme comédienne en 1985 à sa sortie du Conservatoire et en devient la 477ème sociétaire en 1988. Elle y interprète de nombreux rôles sous les directions notamment d’Antoine Vitez, de Claude Régy, de Jacques Lassalle, de Matthias Langhoff et d’Alain Françon. Elle poursuit parallèlement une carrière de metteur en scène (Fernand Crommelynk, Thomas Bernhard, Bernard-Marie Koltès, Pierre Corneille, Georges Feydeau, Dario Fo, Racine et Shakespeare). Elle monte notamment une adaptation en épisodes du Conte d’hiver au Studio-Théâtre (2004). Elle choisit cette fois de mettre en scène les fantasmes secrets inspirés par l’amour. Ce songe se jouera dans le creux du lit des rêves, un lit où tous les jeux sont permis avant que le jour ne se lève.


Téléchargements

Téléchargement du dossier de presse
Téléchargement du programme
La pièce en images
Téléchargement du dossier pédagogique