La Double Inconstance

de Marivaux
Mise en scène Anne Kessler

Du 29 novembre 2014 au 1er mars 2015
Du 29 novembre 2014 au 1er mars 2015
Durée : 2h15 sans entracte
Richelieu

Silvia et Arlequin se portent un amour pur et réciproque, mais le Prince a jeté son dévolu sur la jeune villageoise. Il la fait enlever, la garde en son palais, et livre les amants à Flaminia pour qu’elle mette en oeuvre la machination de la double inconstance. Pas à pas, les amoureux sont pris au piège d’une mise en scène habilement menée sans jamais s’apercevoir qu’ils en sont les acteurs, ou les marionnettes. Silvia se laisse séduire par un officier qui se révélera être le Prince tandis qu’Arlequin tombe sous le charme des paroles de Flaminia. Un couple défait en donne deux. L’amour qu’on pensait éternel cède le pas au temps du plaisir éphémère. Le monde rural, rustique, pauvre et impuissant ne résiste pas à la corruption de la cour, de la coquetterie, de la richesse et des honneurs. L’inconstance du monde, son instabilité, contamine qui croit être fidèle à ses émotions et pense n’être que le spectateur de ce déséquilibre sans y participer.


Auteur

Marivaux

Marivaux (1688-1763) donne La Double Inconstance au Théâtre-Italien en 1723. À 35 ans, il est journaliste et l’auteur reconnu de plusieurs pièces et romans. La Comédie- Italienne a déjà monté avec succès trois de ses pièces, dont La Surprise de l’amour, tandis que sa première tragédie, Annibal, a chuté au Théâtre-Français. La Double Inconstance est l’objet d’un compte rendu détaillé du Mercure, qui montre que la version que nous connaissons diffère de celle qui fut interprétée à la création. La « métaphysique du coeur » frappa les contemporains plus que la représentation des relations sociales. Le jeu de l’actrice Silvia, muse de Marivaux, est pour beaucoup dans le succès de la pièce qui ne quitte plus le répertoire des Italiens jusqu’en 1757, avant de disparaître totalement de la scène pendant un siècle et demi. La Comédie-Française la fait entrer au répertoire en 1934.


Metteur en scène

Anne Kessler

Anne Kessler, sociétaire de la Comédie-Française, a mis en scène Grief[s] et Trois hommes dans un salon au Studio-Théâtre, Les Naufragés et Coupes sombres de Guy Zilberstein au Théâtre du Vieux-Colombier, ainsi que Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes (Prix du meilleur spectacle privé au Palmarès du Théâtre 2013). Pour sa première mise en scène à la Salle Richelieu, elle présente La Double Inconstance, pièce de contrastes, lumineuse et sombre, joyeusement tragique. Pour elle, le théâtre de Marivaux apporte à l’acteur une sensation de virtuosité grisante, l’expérience d’une sensibilité exacerbée, et plus particulièrement dans cette pièce qui livre les personnages à l’expérimentation sentimentale. Un spectacle qu’Anne Kessler souhaite inscrire dans la particularité du rapport au public de la salle à l’italienne, un rapport proche et intime avec l’oeuvre de Marivaux.


Téléchargements

Téléchargement du dossier de presse Téléchargement du programme La pièce en images