L'École des femmes

de Molière
Mise en scène Jacques Lassalle

Du 19 novembre 2011 au 6 janvier 2012
Durée : 3h05 avec entracte
Richelieu

Comment se préserver au mieux de l’infidélité féminine qu’en épousant sa pupille Agnès, dont l’éducation au couvent s’est appliquée à la « rendre idiote autant qu’il se pourrait » ? Arnolphe, se faisant parfois pompeusement appeler Monsieur de la Souche, accélère son projet de mariage lorsqu’il découvre que le fils de son ami Oronte, le jeune Horace, conquiert le cœur d’Agnès. Cet amer constat est une révélation : il aime jalousement la jeune fille. La conquête d’Arnolphe devient un combat, celui d’un amoureux impuissant et ridiculisé, cherchant désespérément à contrarier par la ruse et la force les velléités des jeunes amants, finalement unis par un heureux coup de théâtre.

Avec le soutien d'Air France.


Auteur

Molière

Molière a déjà conquis le public lorsque est créée en 1662 L’École des femmes, reprenant notamment les thèmes du cocuage et de l’éducation féminine traités dans L’École des maris. En écho aux idées débattues dans les salons, L’École des femmes approfondit la problématique de la condition féminine et marque un tournant dans l’oeuvre de Molière qui déploie, sur cinq actes, une comédie en vers dont la fi nesse des caractères et l’acuité des descriptions sociales valent à l’auteur et interprète d’Arnolphe le plus grand succès public de sa carrière, ainsi que les premières attaques de ses détracteurs. Marquis, dévots et rivaux de l’Hôtel de Bourgogne dénoncent des invraisemblances littéraires, une atteinte aux bienséances et à la religion. Soutenu par le roi, Molière se défend sur les planches avec, en 1663, La Critique de l’École des femmes et L’Impromptu de Versailles. En 1664, la querelle sera ravivée avec Le Tartuffe.


Metteur en scène

Jacques Lassalle

La précédente mise en scène de Jacques Lassalle à la Comédie-Française, dont il fut administrateur général de 1990 à 1993, marque l’inscription au répertoire en 2008 de Figaro divorce d’Horváth. Metteur en scène de textes classiques comme contemporains, il présente l’hiver dernier Parlez-moi d’amour, une adaptation personnelle de deux nouvelles de l’Américain Raymond Carver, et prépare pour la saison prochaine Le Fils de Jon Fosse et Loin de Corpus Christi de Christophe Pellet. En 2004 à l’Athénée, il retrouve Molière pour monter L’École des femmes en hommage à la lecture qu’en fi t Jouvet en 1938. Il reprend aujourd’hui cette pièce « baroque » qui débute, pour lui, comme un fait divers de séquestration pour s’achever en une « bouleversante histoire d’amour ». Il s’attache à la problématique du double lieu, le dehors et le dedans, dont la captivité façonne une Agnès réfl échie et mélancolique. Retirée dans un monde insularisé par Jacques Lassalle, elle s’éveille, isolée dans la maison d’Arnolphe, bâtie sur une île au milieu d’un lac.


Accessibilité

Ce spectacle est accessible aux personnes sourdes et malentendantes
30/11/2011 - 20:30
11/12/2011 - 14:00
16/12/2011 - 20:30
27/12/2011 - 20:30
05/01/2012 - 20:30

Ce spectacle est accessible aux personnes aveugles et malvoyantes
01/12/2011 - 20:30
14/12/2011 - 20:30
17/12/2011 - 14:00
23/12/2011 - 20:30
03/01/2012 - 20:30
06/01/2012 - 20:30


Téléchargements

Téléchargement du dossier de presse Téléchargement du programme