Poil de carotte

de Jules Renard
Mise en scène Philippe Lagrue

Du 26 janvier 2012 au 4 mars 2012
Studio

François Lepic, adolescent surnommé Poil de carotte, vit entre un père indifférent et une mère qu’il craint et qui ne laisse passer aucune occasion pour le brimer. Les rapports entre l’enfant et ses parents sont marqués par l’incompréhension de part et d’autre. Pour Philippe Lagrue, Poil de carotte est autant un enfant persécuté qu’un adulte en devenir, qui a sa part de responsabilité dans les rapports de violence qu’il entretient avec sa mère. Jules Renard décrit une famille rongée par le silence, le refoulement de tout sentiment, de toute émotion. Ses personnages sont profondément terriens, animés d’une grandeur d’esprit, mais dont le champ d’action est limité à une petite surface. Face à la violence de la situation que Jules Renard met en place, citons une phrase de l’auteur : « Le père et la mère doivent tout à l’enfant, l’enfant ne leur doit rien. »


Auteur

Jules Renard

Passant son enfance à Chitry-les-Mines, dans la Nièvre, Jules Renard (1864-1910) est profondément marqué par sa région d’origine. Son œuvre littéraire s’inspire de la vie et des paysages de la campagne nivernaise, notamment Poil de carotte dont il fait d’abord un roman (1894), puis une pièce, montée avec succès par André Antoine en 1900. Poil de carotte est une œuvre largement autobiographique et semble contenir en germe le destin de cette famille : le suicide du père qui se tue d’un coup de fusil en 1897, puis la mort de la mère qui tombe au fond du puits. Auteur naturaliste et grinçant, Jules Renard a évolué dans les cercles littéraires parisiens tout en devenant maire de Chitry, à la suite de son père, peut-être une manière de « tuer son père une deuxième fois ». Jules Renard est aussi l’auteur de plusieurs autres pièces, notamment Le Plaisir de rompre (1897) et Le Pain de ménage (1898).


Metteur en scène

Philippe Lagrue

Directeur technique adjoint en charge de la direction de scène à la Comédie-Française, Philippe Lagrue travaille quotidiennement sur le plateau de la Salle Richelieu. Il a collaboré avec les plus grands metteurs en scène : Georges Lavaudant, Antoine Vitez, Jean-Luc Boutté, Anatoli Vassiliev, Jacques Lassalle, Jean-Paul Roussillon, Matthias Langhoff, Piotr Fomenko, Robert Wilson… Il signe les lumières de plusieurs spectacles dont Bouli Miro de Fabrice Melquiot mis en scène par Christian Gonon, Grief[s] mis en scène par Anne Kessler, Le Monde selon Bulle mis en scène par Claude Mathieu. Il met en scène L’Intervention de Victor Hugo en 1997, et Bouli redéboule de Fabrice Melquiot en 2005 au Studio-Théâtre.