Une journée avec Ji Su Jeong

Élève à l’Académie de la Comédie-Française

Des pommettes roses vifs, une bouche carmin et les cheveux dissimulés sous une perruque à bouclettes, voici Ji Su Jeong prête à fouler la scène bicentenaire de la salle Richelieu pour une répétition de « L’Hôtel du Libre-Échange », truculent Feydeau mis en scène par Isabelle Nanty à la Comédie-Française.

Quand j’étais plus jeune et que j’annonçais que je voulais être comédienne, on me disait : mais tu ne vas pas jouer Phèdre quand même ? C’est à ces gens-là, qui ont tenté de me décourager, que j’ai pensé lorsque j’ai appris que j’étais admise !

Ji Su Jeong

Tous les jours, la jeune femme de 26 ans se livre au même rituel. Dans les entrailles rouges et dorées du « Français » Ji Su Jeong se fait maquiller, habiller et coiffer par les professionnels de la maison. Durant une année, la comédienne est immergée parmi les pensionnaires et sociétaires de la Comédie-Française. Elle fait partie de l’Académie de la Comédie-Française. Fondée en 2009, cette formation propose à 9 jeunes artistes et artisans du spectacle vivant de passer une saison au cœur de la « Ruche » — l’emblème de la vénérable institution.

Les apprentis costumiers, scénographes, metteurs en scène dramaturge et comédiens prennent part aux créations en cours. Des enseignements théoriques, des cartes blanches et un spectacle collectif — parrainé cette année par Didier Sandre — viennent compléter cette année hors du commun.

La suite sur lemonde.fr

  • Visitez

    La Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique