Cabaret Léo Ferré

de Léo Ferré
Mise en scène Claude Mathieu

Studio

Du 17 mars au 8 mai 2016

Studio

Cabaret Léo Ferré

2016-03-17 00:00:00 2016-05-08 00:00:00

Tenter de qualifier Léo Ferré, c’est à coup sûr se heurter à des catégories qu’il n’aimait pas beaucoup.

Lors d’une rencontre restée célèbre avec Brassens et Brel, alors qu’on leur demande s’ils se défendent d’être qualifiés de poètes, Ferré répond : « les gens qui se disent poètes, ce sont des gens qui ne le sont pas tellement au fond. Les gens qui sont honorés qu’on les qualifie de poètes, ce sont des poètes du dimanche qui ont des plaquettes éditées à compte d’auteur… Cela dit, si on me dit que je suis poète, je veux bien. Mais c’est comme si on me disait que je suis un cordonnier qui fait de belles chaussures. […] Brassens a dit une chose très vraie, “je mélange des paroles et de la musique”. Voilà ce que je fais. » Après Georges Brassens, Boris Vian, Barbara, Léo Ferré est mis à l’honneur. Claude Mathieu, sociétaire, met en scène ses camarades autour du répertoire d’un des « chansonniers» les plus prolifiques de la scène française. « Il y a des gens qui reçoivent d’abord la musique, d’autres qui reçoivent d’abord les paroles, ajoute Ferré. Les gens les plus intelligents reçoivent d’abord les paroles. Les gens les plus sensibles – et peut-être les moins intelligents, ce qui est possible aussi – reçoivent d’abord la musique. Ce qui fait que j’ai pu faire connaître Baudelaire à des gens qui ne savaient pas qui était Baudelaire. »

Équipe Artistique

Équipe artistique
Direction artistique : Claude Mathieu
Direction musicale et arrangements : Benoît Urbain
Lumières : Eric Dumas
Vidéo : Matthieu Vassiliev
Collaboration artistique : Nicolas Vassiliev

Distribution

La troupe

Complément

Et avec les musiciens
Pianiste, accordéoniste : Benoît Urbain
Guitariste : Paul Abirached
Contrebassiste : Olivier Moret
Violoncelliste : Alain Grange