Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée

d'Alfred de Musset
Mise en scène Laurent Delvert

Studio

Du 23 mars au 7 mai 2017

Studio

Il faut qu'une porte...

2017-03-23 00:00:00 2017-05-07 00:00:00

Avec ses proverbes, Musset renouvelle la comédie de mœurs, dans une forme libre qu’il assume loin des simples divertissements de salon, l’enrichissant d’une dimension morale.

Succès dès sa création en 1848, ce proverbe en un acte joué chaque année au Français entre 1910 à 1970 ne l’a plus été depuis 1980.
Pour sa première mise en scène avec la Troupe qu’il connaît bien pour avoir été l’assistant de nombreux metteurs en scène, dont Ivo van Hove pour Les Damnés présentés cette saison, Laurent Delvert choisit cette pièce qui l’accompagne depuis près de vingt ans. « J’ai grandi avec elle », confie-t-il. Il fait résonner la langue de Musset dans un loft-atelier, un salon moderne empreint de l’agitation urbaine, îlot flottant à même de faire ressortir les enjeux intimes et sociaux de l’entrevue de la Marquise et du Comte qui n'ose lui demander sa main. Mais ce jour, par un heureux hasard du mauvais temps ou par la mise en œuvre d’une manigance féminine, il est le seul invité à se présenter chez elle. S’ouvre alors une joute verbale, « magnifique et sensuelle confrontation, animale aussi, faite de tension et de désir mêlés ». Laurent Delvert s’intéresse autant à nos résistances qu’à nos vies qui s’écoulent doucereusement sans faire de choix. « Mais fermez donc cette porte ! » répète la jeune femme, exhortant son soupirant à s’abandonner à « l’inconnu »...

Équipe Artistique

Équipe artistique
Mise en scène : Laurent Delvert
Scénographie : Philippine Ordinaire
Costumes : Christian Lacroix
Lumières : Nathalie Perrier
Réalisation sonore : mme miniature

Distribution

La troupe