La Critique de l'École des femmes

de Molière
Mise en scène Clément Hervieu-Léger

Studio

Du 27 janvier au 6 mars 2011

Studio

La Critique de l'École...

2011-01-27 00:00:00 2011-03-06 00:00:00

À la querelle de L’École des femmes, Molière répond non en polémiste mais en auteur dramatique, par une autre pièce, La Critique de l’École des femmes. Quelques personnages assemblés chez Uranie reprennent les arguments contre et en faveur de la pièce qui fait tant parler d’elle. Simple conversation en apparence, La Critique dévoile des rapports plus complexes entre les personnages, dont certains ne sont pas sans rappeler ceux de la fameuse comédie. Maniant férocement l’arme du rire pour ridiculiser ses détracteurs, Molière se livre à une œuvre de critique sur son art, à une mise en abîme du théâtre dans le théâtre. Pour Clément Hervieu-Léger, La Critique de l’École des femmes est en soi une démonstration de ce que fût Molière, un homme de théâtre engagé.

Auteur Molière
Il livre son premier combat littéraire à l’occasion de la querelle de L’École des femmes (1662), immense succès public. En composant une grande pièce en cinq actes et en vers sur des principes esthétiques nouveaux, il se pose non seulement en rival des comédiens de l’Hôtel de Bourgogne, mais aussi des auteurs qu’ils jouent. Sur le plan littéraire, on lui reproche de ne pas respecter les règles classiques, sur le plan moral, on s’offusque du thème du cocuage et des épisodes équivoques. Le 1er juin 1663, Molière donne La Critique de l’École des femmes à la suite de L’École des femmes comme riposte aux attaques dont il fait l’objet, à la fois pamphlet de circonstance et brillant exposé de ses principes esthétiques. Il poursuit ses représailles avec L’Impromptu de Versailles, écrit et joué à la demande du Roi qui lui manifeste ainsi son soutien.
Metteur en scène Clément Hervieu-Léger
Pensionnaire de la Comédie- Française depuis 2005, il a joué la saison passée dans La Dispute de Marivaux mise en scène par Muriel Mayette, Les affaires sont les affaires de Mirbeau mis en scène par Marc Paquien, Le Mariage forcé de Molière monté par Pierre Pradinas, Fantasio de Musset mis en scène par Denis Podalydès, Ubu roi de Jarry mis en scène par Jean- Pierre Vincent. Il a dirigé les Comédiens-Français dans une lecture d’Esther de Pierre Du Ryer et a créé, dans le cadre des cartes blanches du Studio-Théâtre, un solo intitulé Une heure avant… (texte de Vincent Delecroix). Il est le collaborateur de Patrice Chéreau pour ses mises en scène de Così Fan Tutte de Mozart (Festival d’Aix-en-Provence, Opéra national de Paris) et de Tristan et Isolde de Wagner (Scala de Milan). Il signe également la dramaturgie de Platée de Rameau pour la mise en scène de Mariame Clément (Opéra du Rhin). Il est professeur de théâtre à l’École de Danse de l’Opéra national de Paris.

Équipe Artistique

Mise en scène de : Clément Hervieu-Léger
Scénographie de : Éric Ruf
Costumes de : Caroline de Vivaise
Réalisation sonore de : Jean-Luc Ristord
Arrangements - musiques de : Pascal Sangla

Distribution

La troupe