La Tête des autres

de Marcel Aymé
Mise en scène Lilo Baur

Vx-Colombier

Du 6 au 29 mars 2015

Vx-Colombier

La Tête des autres

2015-03-06 00:00:00 2015-03-29 00:00:00

Une tête de plus !

Le procureur Maillard fête avec son épouse Juliette et son confrère Bertolier la condamnation à mort d’un nouvel accusé, un jeune musicien de jazz nommé Valorin. Mais le trophée s’avère bientôt menaçant et encombrant. Échappé aux mailles des filets de la police, Valorin s’introduit chez Maillard. Seul avec sa maîtresse, l’épouse de Bertolier, Maillard est surpris par Valorin qui a la ferme intention de clamer son innocence en révélant des secrets compromettant l’honneur et la carrière des procureurs. Le vrai coupable se révèle être un des hommes de main d’Alessandrovici, mafieux notoire…


Marcel Aymé, l'auteur
Romancier, conteur, nouvelliste et dialoguiste, Marcel Aymé (1902-1967) connaît un succès croissant dès la publication de son premier roman, Brûlebois, en 1926, puis avec La Table-aux-Crevés (prix Renaudot 1929) et La Jument verte (1933). Après avoir conquis en 1948 les spectateurs avec sa première pièce, Lucienne et le boucher, cet amoureux du théâtre écrit Clérambard (1950), La Tête des autres (1952) et dix autres pièces abordant, avec humour et dérision, les genres et sujets les plus divers, de la comédie musicale au policier fantastique jusqu’à la critique – argumentée par son expérience de chroniqueur judiciaire – de la peine de mort alors communément acceptée. Dénonçant la compromission entre la justice et le pouvoir, La Tête des autres est menacée d’interdiction mais sa création par André Barsacq est un succès. Face à la polémique et aux pressions de la justice, Marcel Aymé change en 1956 le dernier acte de son audacieuse comédie grinçante.

Lilo Baur, la metteuse en scène
Née en Suisse, Lilo Baur débute sa carrière à Londres au Royal National Theatre et dans la compagnie Complicite avec Simon McBurney, puis joue au cinéma et au théâtre, notamment sous la direction de Peter Brook. Metteuse en scène au théâtre et à l’opéra, elle créera Le Petit Prince de Saint-Exupéry, sur une musique de Michaël Levinas. Elle a présenté en 2010 Le Mariage de Gogol au Théâtre du Vieux-Colombier et mettra en scène Salle Richelieu l’entrée au répertoire de Federico García Lorca avec La Maison de Bernarda Alba. Captivée par le texte de Marcel Aymé, acide réquisitoire contre la peine de mort, la corruption et l’illusoire équité de la justice, Lilo Baur a choisi de monter la version initiale de la pièce. Pour elle, l’acte final, plus subversif que celui de la seconde version, dénonce les compromissions du pouvoir et dresse un éloquent portrait du mafieux, gangster de polar à l’allure cinématographique.

Durée

environ 1h50

Salle
-logo-2016-comedie-francaise-cmjn-vx-colombier-adresse-01

Équipe Artistique

Équipe artistique
Mise en scène : Lilo Baur
assistée de : Katia Flouest-Sell
Scénographie : Oria Puppo
Costumes : Agnès Falque
Maquillages et coiffures : Catherine Bloquère
Lumières : Gwendal Malard
Création sonore : Mich Ochowiak

Distribution

La troupe

Complément

et avec
Dujardin : Mich Ochowiak