Phèdre

de Jean Racine
Mise en scène Michael Marmarinos

Richelieu

Du 13 juin au 15 juillet 2014

Richelieu

Phèdre

2014-06-13 00:00:00 2014-07-15 00:00:00

Fille de Minos et de Pasiphaé, Phèdre lutte en vain contre la passion qu’elle éprouve pour Hippolyte, le fils de Thésée dont elle est l’épouse. Épuisée et culpabilisée par ses sentiments qu’elle ne contrôle pas, elle cherche par tous les moyens à l’éloigner d’elle. Ce beau-fils, adulé et rejeté, a l’intention de quitter Trézène pour partir à la recherche de son père disparu, fuyant aussi par là son propre amour pour Aricie, du clan ennemi des Pallantides. La mort que Phèdre implore pour expurger son crime sera retardée par l’annonce du retour de Thésée, après qu’elle a dévoilé ses sentiments à Hippolyte. Maudissant son fils qui l’aurait outragé, Thésée apprend trop tard son innocence – de la bouche même de Phèdre qui meurt à ses pieds.

Auteur Jean Racine
Entré à l’Académie française en 1673 et nommé l’année suivante historiographe du roi, Jean Racine est au sommet de sa gloire lorsque Phèdre est représentée pour la première fois en 1677 à l’Hôtel de Bourgogne, sous le titre initial de Phèdre et Hippolyte, puis de Phèdre. Racine s’inspire de l’Hippolyte d’Euripide, mais centre sa tragédie sur le personnage de Phèdre, offrant une puissante peinture de l’âme féminine. Associant le fatum des tragédies antiques à la prédestination janséniste, il fait de son héroïne une victime de sa passion. La pièce est l’objet d’une cabale, avec la création quelques jours après la première d’une autre Phèdre, signée Pradon, qui ne dépassera cependant pas le succès de celle de Racine.

Metteur en scène Michael Marmarinos
Né à Athènes, Michael Marmarinos se tourne vers le théâtre et le jeu d’acteur parallèlement à des études en biologie et neurobiologie. Directeur artistique de Theseum Ensemble, qui compte rapidement parmi les compagnies les plus innovantes du pays, il est guidé par deux principes majeurs : « Le théâtre est un art qui se base sur l’histoire humble des gens » et « Il n’y a aucun moment de la vie quotidienne qui ne soit pas du théâtre ; c’est une question de justesse du regard ». Son travail explore à la fois le répertoire classique et contemporain, de Sophocle (Électre) à Shakespeare (Hamlet, Roméo et Juliette), en passant par Euripide (La Folie d’Héraclès, Théâtre national de Grèce, Épidaure), Heiner Müller (Hamlet-machine) ou encore Dimitris Dimitriadis (Je meurs comme un pays), et s’articule également autour de créations originales, citons notamment Hymne national, un théorème sur l’être-ensemble ou La Vie des saints. Il enseigne à la faculté des beaux-arts de l’Université de Thessalonique.

Durée

2H15 SANS ENTRACTE

Salle
logo-richelieu

Équipe Artistique

Équipe artistique :

Mise en scène : Michael Marmarinos
Assistante à la mise en scène : Alexandra Pavlidou
Collaboratrice artistique et Interprète : Myrto Katsiki
Scénographie : Lili Pézanou
Costumes : Virginie Merlin
Lumières : Pascal Noël
Musique originale et Réalisation sonore : Dimitris Kamarotos
Musique enregistrée : Quatuor ENEA
Images filmées : Nikos Pastras

Distribution

La troupe

  • push1718-cecilebrune

    Cécile
    Brune

    Panope, femme de la suite de Phèdre

    Voir sa fiche
  • push1718-ericgenovese

    Éric
    Génovèse

    Théramène, gouverneur d’Hippolyte

    Voir sa fiche
  • push1718-clotildedebayser

    Clotilde
    de Bayser

    Œnone, nourrice et confidente de Phèdre

    Voir sa fiche
  • push1718-elsalepoivre

    Elsa
    Lepoivre

    Phèdre, femme de Thésée, fille de Minos et de Pasiphaé

    Voir sa fiche
  • push1718-leoniesimaga

    Léonie
    Simaga

    Aricie, princesse du sang royal d’Athènes

    Voir sa fiche
  • samuel-labarthe

    Samuel
    Labarthe

    Thésée, fils d’Egée, roi d’Athènes

  • push1718-benjaminlavernhe

    Benjamin
    Lavernhe

    Hippolyte, fils de Thésée et d’Antiope, reine des Amazones

    Voir sa fiche
  • push1718-clairedelarueducan

    Claire
    de La Rüe du Can

    Ismène, confidente d’Aricie

    Voir sa fiche