Ubu roi

d'Alfred Jarry
Mise en scène Jean-Pierre Vincent

Richelieu

3 juin 20 juillet 2011

Richelieu

Ubu roi

2011-06-03 00:00:00 2011-07-20 00:00:00

« De par ma chandelle verte, merdre, madame, certes oui, je suis content », lance le père Ubu, nouveau Macbeth de pacotille, à sa femme qui préférerait le voir déjà sur le trône. Elle l’y verra bientôt, après l’avoir incité, avec la complicité du capitaine Bordure, à tuer le roi, contraignant la reine et son fils Bougrelas à l’exil. Ubu va exercer le pouvoir avec la délicatesse d’un char d’assaut, tyrannique, spoliateur et assassin de la noblesse, des magistrats et des financiers. Joyeux archétype de la bassesse humaine, Ubu, affublé par l’auteur d’un masque piriforme et d’une houppelande de laine philosophique, manie redoutablement la machine à décerveler et le croc à merdre ou crochet à noble… Mais, s’il a pensé à éliminer ses adversaires pour régner sans partage sur cette improbable Pologne, « c’est-à-dire nulle part » (A. Jarry), Ubu a négligé de respecter ses promesses. Sa seule issue est donc la fuite en avant : attaquer le « Czar » et la Russie. Sortant sain et sauf d’une bataille aussi rocambolesque que le reste, il finit par décider de venir vivre en France.
Spectacle accessible aux personnes handicapées visuelles, en partenariat avec Accès Culture (représentations indiquées sur les calendriers de l’alternance).

Auteur Alfred Jarry
Ubu est né dans la cour du lycée de Rennes où Alfred Jarry (1873-1907) et ses amis, les frères Morin, caricaturaient leur professeur de physique M. Hébert. Cela prit la forme d’une pièce pour marionnettes, Les Polonais (1885). Jarry reprit et modifia le caractère et le nom d’Hébert. Ubu occupa une place centrale dans la fulgurante carrière dramatique de l’auteur. Après Haldernablou (1894) et César Antéchrist (1895) annonciateur d’Ubu roi, le cycle Ubu nous emmène loin du symbolisme, du naturalisme et du réalisme théâtral d’alors. Ubu roi (1896), Ubu cocu (publié en 1944), Ubu enchaîné (1899), Ubu sur la butte (1901), ainsi que les Almanachs du père Ubu (1899 et 1901), créent un personnage mythique. Novateur par l’imbrication d’archaïsmes et de néologismes, Ubu roi parodie la tragédie dont Shakespeare est ici la plus illustre référence. En réponse au public qui conspua la pièce lors de la première, Jarry publia sa conception du théâtre dans l’article De l’inutilité du théâtre au théâtre. Ionesco, Vian et Artaud s’empareront de ces principes, et la langue française du nom d’Ubu pour enrichir le vocabulaire de l’absurde.

Metteur en scène Jean-Pierre Vincent
Jean-Pierre Vincent a dirigé le Théâtre national de Strasbourg, la Comédie-Française, puis le Théâtre des Amandiers à Nanterre. Il a monté un nombre considérable de pièces dont, en 2008, L’École des femmes de Molière au Théâtre de l’Odéon, avec sa compagnie Studio Libre fondée en 2002. Pour la première fois, il se lance dans le théâtre de Jarry. Ubu roi, marqué par « l’enfance, la loufoquerie et l’anarchisme », est pour Jean-Pierre Vincent une véritable « provocation à l’imagination » à laquelle il faut un jour céder : une véritable aventure dont nul ne sait comment on en sortira. « Un Ubu roi pour aujourd’hui, et ce ne sont, hélas, pas les référents qui nous manquent.»

Durée

2H00 SANS ENTRACTE

Salle
logo-richelieu

Équipe Artistique

Mise en scène de : Jean-Pierre Vincent
assisté de : Frédérique Plain
Dramaturgie de : Bernard Chartreux
Décor de : Jean-Paul Chambas
Costumes de : Patrice Cauchetier
Lumières de : Alain Poisson
Chansons de : Pascal Sangla
Son de : Benjamin Furbacco
Réglages des combats de : Bernard Chabin
Maquillages : Suzanne Pisteur
assistée de : Laurence Aué

Distribution

La troupe

  • push1718-martinechevallier

    Martine
    Chevallier

    Rosemonde, Babouchka paysanne et Mère du Czar

    Voir sa fiche
  • push1718-annekessler

    Anne
    Kessler

    Mère Ubu

    Voir sa fiche
  • push1718-christianblanc

    Christian
    Blanc

    Conspirateur, M. de Königsberg,2ème noble, magistrat, Stanislas Leczinsky, un conseiller, Rensky et le commandant du navire

    Voir sa fiche
  • push1718-alainlenglet

    Alain
    Lenglet

    Venceslas, 5ème noble, magistrat, 1er financier et boyard

    Voir sa fiche
  • push1718-christiangonon

    Christian
    Gonon

    Alfred Jarry

    Voir sa fiche
  • push1718-sergebagdassarian

    Serge
    Bagdassarian

    Père Ubu

    Voir sa fiche
  • push1718-nicolaslormeau

    Nicolas
    Lormeau

    Conspirateur et Pile

    Voir sa fiche
  • push1718-clementhervieuleger

    Clément
    Hervieu-Léger

    Bougrelas

    Voir sa fiche
  • push1718-stephanevarupenne

    Stéphane
    Varupenne

    Ladislas, Lepeuple, M. Fédorovitch, Giron, Paysan, Armée russe

    Voir sa fiche
  • adrien-gamba-gontard

    Adrien
    Gamba-Gontard

    Boleslas, 4ème noble, magistrat, 3ème financier et le général Lascy

  • push1718-gillesdavid

    Gilles
    David

    Capitaine Bordure, 3ème noble, etc...(l'Ours)

    Voir sa fiche
  • push1718-nazimboudjenah

    Nâzim
    Boudjenah

    Conspirateur, M. de Königsberg,2ème noble, magistrat, Stanislas Leczinsky, un conseiller, Rensky et le commandant du navire

    Voir sa fiche
  • push1718-jeremylopez

    Jérémy
    Lopez

    Ladislas, le peuple et Giron

    Voir sa fiche

  • Imer Kutllovci

    Conspirateur, ancêtre, 1er noble, paysan, boyard, soldat et Jean Sobiesky

Complément

Accessibilité
Ce spectacle est accessible aux personnes aveugles et malvoyantes
15/06/2011 - 20:30
18/06/2011 - 14:00