Marie
Ventura

366e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1919 ; sociétaire en 1922 ; retraitée en 1941 ; réintégrée à dater du 1er janvier 1942 ; retraitée en 1945.

D'origine roumaine et fille d'actrice, Marie-Aristita Ventura, dite Marie Ventura, est l'élève de Mounet-Sully, puis, au Conservatoire, de Silvain dans la classe de qui elle remporte deux premiers prix en 1905.
Elle joue sur les Boulevards et à l'Odéon, alors dirigé par Antoine (elle triomphe notamment dans Antar de Chekri Ghanem), avant d'être engagée en 1919 à la Comédie-Française. Élégante, racée, avec un tempérament dramatique et une voix harmonieuse, elle incarne d'emblée les héroïnes de Pierre Wolff (Le Voile déchiré), Henry Bataille (Maman Colibri), Dumas fils (La Princesse Georges), Henry Bernstein (Le Secret), tout en jouant avec feu les grandes tragédies classiques (Phèdre, Le Cid, Andromaque...) et les drames romantiques (Hernani). Elle interprète le Répertoire, de Molière à Musset, et crée les pièces les plus contemporaines : Le Tombeau sous l'Arc de triomphe de Paul Raynal et Le Carnaval des enfants de Saint-Georges de Bouhélier.
Elle fait de fréquents voyages en Roumanie et contribue à créer des liens culturels entre la France et son pays d'origine.
À l’automne 1940, lorsque paraît la première ordonnance allemande visant directement les juifs, Marie Ventura est interrogée personnellement par Jacques Copeau sur ses origines. Elle parvient à convaincre l’administrateur qui décide alors de la rétablir dans la distribution de L’Impromptu de Versailles de Molière. Mais, en décembre 1941, sous la pression allemande, la comédienne est finalement mise à la retraite. Elle est réintégrée virtuellement à la Libération. Elle fonde alors un cours d'art dramatique et joue sur les Boulevards, notamment Colombe et La Valse des toréadors de Jean Anouilh.
Elle est morte en 1954, restant pour ses compatriotes le symbole de rapports culturels privilégiés entre la France et la Roumanie.

  • Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Shop

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24