B. Osseman
dit BAUDRIER

230e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1811 ; sociétaire en 1817.

Comédien de province, il est appelé la Comédie-Française pour jouer en double les financiers et les « manteaux », mais les chefs d'emploi lui laissent peu d'occasions de paraître au premier plan. De l'avis de ses contemporains, il avait du métier et jouait très bien des rôles comme Harpagon, Géronte du Légataire universel, George Dandin... Il mourut quelques mois après son accession au sociétariat, sans doute âgé d'une cinquantaine d'années.