Registres journaliers

Plus de 110 000 images, 35 000 représentations décrites, 700 000 données pour comprendre la vie théâtrale sous l’Ancien Régime. Des chercheurs du monde entier à l’œuvre pour exploiter ce fonds exceptionnel.

Un projet international pour valoriser une source unique au monde

Au sein de la bibliothèque-musée sont conservés les registres journaliers de la Comédie-Française : pour chaque jour de représentation, depuis 1680, ils nous renseignent sur ce qu’on a joué, sur l’affluence des spectateurs et leur répartition dans la salle, sur les recettes perçues, les dépenses honorées et quantité d’événements qui affectent le théâtre dont la plupart sont l’écho de la vie politique et sociale. D’autres séries de registres viennent compléter cette colonne vertébrale des archives du théâtre : registres spécifiques pour les dépenses, registres d’assemblées et comités qui indiquent le quotidien de la vie de la troupe, registres de feux donnant les distributions de chaque représentation. Ces documents représentent une source intarissable pour l’étude de l’art théâtral et, plus largement, pour le champ de l’histoire économique, politique, sociale française.
Le Programme des Registres de la Comédie-Française se présente comme un environnement de savoirs prenant la forme d’une collection de projets de recherche ayant pour but de de numériser, saisir et analyser les données des registres et de permettre la recherche sur ce fonds immense par la conception d’outils de recherche et de visualisation. Par ailleurs, il exploite ce réservoir d’informations au sein de colloques, d’ateliers, de journées de recherche et de publications, et donne accès aux plus jeunes à cette information foisonnante par des ateliers pédagogiques, qui font de la documentation numérique un outil de savoir et d’apprentissage.

Ce programme s’articule en trois phases :

RCF1 a porté sur la programmation et les recettes d’Ancien Régime (1680-1793). Ses ressources et résultats sont visibles sur le site : https://www.cfregisters.org/fr/

RCF2 porte actuellement sur les dépenses, les feux, les assemblées et la critique théâtrale d’Ancien Régime (1680-1793).

RCF3 porte actuellement sur les recettes, les feux, les assemblées et comités au XIXe siècle (1799-1914).

Un partenariat international :

La Comédie-Française est partenaire du Projet des registres journaliers de la Comédie-Française, associant l’université Paris Nanterre (laboratoire HAR), Sorbonne Université (centre de recherche CNRS CELLF), l’université de Rouen, le Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston, USA), la Harvard University (Boston, USA), l’université de Victoria (Canada).

Financements :

Le projet RCF1 a été financé en France par l’Agence nationale de la Recherche, le Programme national de numérisation du ministère de la Culture et de la Communication, le Labex de Paris Ouest-Nanterre (les passés dans le présent), le Labex de Paris 8 et Paris Ouest-Nanterre (Arts H2H), l'Institut universitaire de France, le laboratoire Idefi-CréaTIC, aux États-Unis par le Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston), l’université de Harvard, la Florence Gould Foundation, Gladys Krieble Delmas Foundation et par le financement franco-américain Partner University Fund – Face.

Le projet RCF2 est actuellement financé en France par l’Agence nationale de la Recherche, le laboratoire Idefi-CréaTIC, l’université de Rouen, au Canada par le CRSH, aux États-Unis par le Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston) et par le financement franco-américain Partner University Fund – Face.

Le projet RCF3 est actuellement financé en France par l’Institut universitaire de France, Sorbonne Université, l’université de Rouen, le labex Obvil (Sorbonne Université), l’IDEX SUPER, la Fondation pour la Comédie-Française, et au Canada par le CRSH.

Le cycle des Journées particulières programmé par Eric Ruf depuis 2015 est une application sur scène du programme des registres.

  • Nouveauté

    Lunettes de surtitrage disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24