Denis
D'Inès

361e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1914 ; sociétaire en 1920 ; doyen de 1945 à 1953 ; retraité en 1953 ; sociétaire honoraire en 1954.

C'est au café-concert que Joseph Victor Octave Denis, dit Denis D'Inès, débute à quinze ans, tout en suivant les cours de Joliet. Il interprète ensuite le mélodrame à Montparnasse et à Belleville, avant d'entrer au Conservatoire dans la classe de Le Bargy. Il en sort avec un second prix de Comédie et un premier accessit de Tragédie.
Engagé par Antoine, il le suit à l'Odéon et, en 1914, débute à la Comédie-Française dans Le Prince charmant de Tristan Bernard. Son visage mobile, sa voix souple, sa silhouette agile, tout le désigne pour les compositions. Dans le répertoire classique, il passe des valets comme Mascarille (celui de L’Étourdi et celui des Précieuses ridicules) aux grimes et manteaux, tels Orgon (Tartuffe), Géronte (Les Fourberies de Scapin), Harpagon (L'Avare), rôle qu'il joue pour la première fois en 1922 et jouera jusqu'à la fin de sa carrière. Il ne dédaigne pas les compositions de second rang, comme Vadius, Purgon, le Maître de philosophie. Il est aussi Bazile du Barbier de Séville. Il interprète les pères farfelus de Musset, le duc Laërte de À quoi rêvent les jeunes filles et le Baron de On ne badine pas avec l'amour, mais aussi Monsieur Poirier (Le Gendre de Monsieur Poirier d’Émile Augier), le Marquis de la Seiglière (Mademoiselle de la Seiglière de Jules Sandeau), Rouget (La Rabouilleuse d’Émile Fabre), Mathis (Le Juif polonais d'Erckmann-Chatrian), Teissier (Les Corbeaux d'Henry Becque), tour à tour Gringoire (Gringoire de Théodore de Banville) et Louis XI (Les Compères du roi Louis de Paul Fort).

Il crée l'étonnant Professeur Klenow de Karen Bramson, Ezéchiel d'Albert Cohen, se plaît à composer des personnages historiques : Robespierre (Le Sang de Danton de Saint-Georges de Bouhélier), Fouché (Madame Sans-Gêne de Victorien Sardou). Il incarne Judas dans La Passion d'Haraucourt, joue Coriolan, Lorenzaccio... Qu'il soit d'Angely dans Marion Delorme, Mess Tityrus dans Mangeront-ils ? de Victor Hugo, le Vice-roi du Carrosse du Saint-Sacrement de Prosper Mérimée, Caritidès des Fâcheux, Feste de La Nuit des Rois, le Bonhomme jadis ou Cyrano de Bergerac, il se plaît à se « faire des têtes ». Son ami le peintre Max Moreau a laissé une étonnante galerie de portraits...

Membre du Comité d'administration, doyen de 1945 à 1953, il est aussi un metteur en scène éclectique : Banville, Sedaine, Erckrnann-Chatrian, George Sand, Vigny, Sardou, Romain Rolland... Il adapte et met en scène en 1942 La Farce de Maître Pathelin, où il incarne un savoureux Pathelin. Il fait aussi des mises en scène sur le boulevard et tourne pour le cinéma.

Professeur, il forme toute une génération de comédiens, parmi lesquels Yvonne Gaudeau, Jean-Paul Roussillon, Georges Descrières, Jacques Toja, Michel Aumont...

PASSE SANITAIRE

Suite aux annonces du Président de la République, et conformément au décret n°2021-955 du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, le passe sanitaire doit être mis en place pour tous les rassemblements de 50 personnes ou plus.
Il est donc en vigueur à la Comédie-Française pour les spectateurs majeurs depuis le 21 juillet, et nécessaire pour accéder à nos trois salles. Attention, il est également demandé aux spectateurs à partir de 12 ans depuis le 30 septembre 2021.

MISE EN PLACE POUR LES SPECTATEURS

Le passe sanitaire concerne tous les spectateurs âgés de 12 ans et plus depuis le 30 SEPT 2021. Seuls les spectateurs munis d'un passe sanitaire seront admis en salle. Le passe sanitaire prend la forme d'un QR code disponible dans l’application Tous anti-Covid ou téléchargeable depuis le site ameli.fr
Le passe sanitaire est valide pour l’admission en salle lorsqu’il atteste :

  • soit d’une vaccination complète : 7 jours après la deuxième injection pour tous les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ; 4 semaines après l'injection pour les vaccins à une seule injection (Janssen) ; 7 jours après l'injection pour les personnes ayant eu la Covid ;
  • soit d’un test PCR ou Antigénique négatif de moins de 72h ;
  • soit le résultat d’un Test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid, datant d’au moins 11 jours et de moins de six mois.

Les autotests ne sont pas considérés comme un passe sanitaire valide. Ils ne permettent donc pas l'entrée en salle.

Le port du masque demeure obligatoire pendant toute la durée de la présence dans le bâtiment (en salle comme dans les circulations).

SAISON 21/22


COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.


VIGIPIRATE

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.