De la scène à l'écran

Entretien et note de travail 

Il y a des spectacles aux destins singuliers, c’est le cas de Fanny et Alexandre mis en scène par Julie Deliquet, qui fait l’objet d’une diffusion unique le 13 mars 2023 dans le cadre de notre programmation numérique. Cette adaptation du film et du livre d’Ingmar Bergman, elle-même adaptée par Corentin Leconte pour France Télévisions, a offert à la Troupe l’occasion de porter à l’écran, la puissance et la magie de ce qu’ils avaient créé au plateau à partir de l’œuvre du cinéaste. La metteuse en scène Julie Deliquet et le réalisateur Corentin Leconte livrent ici leurs impressions sur cette création à deux visages.  

RENCONTRE AVEC JULIE DELIQUET, METTEUSE EN SCÈNE 

  • Chantal Hurault. Vous avez créé trois spectacles avec la Troupe : Fanny et Alexandre en 2019 venait après Vania en 2016 au Théâtre du Vieux-Colombier et avant Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres… durant la saison Molière 2022. Quelle est pour vous la singularité de ce spectacle ? 

Julie Deliquet. Fanny et Alexandre reste pour moi un spectacle des premières fois : première fois que je mettais en scène une pièce Salle Richelieu, première fois que j’adaptais pour le théâtre le texte et les images d’un cinéaste. C’était aussi la première fois qu’Ingmar Bergman était joué sur ce plateau de la Comédie-Française, ce qui marquait son entrée au Répertoire l’année du centième anniversaire de sa naissance. Bergman est un bel ambassadeur d’un art qui se réinvente, dans notre modernité, entre l’écriture, le théâtre et le cinéma. Ce fût passionnant de monter avec la troupe de la Comédie-Française l’histoire de cette troupe familiale, traversée par le spectre de Shakespeare autant que par la fascination de la naissance du cinéma.  

  • Chantal Hurault. À l’heure où la Comédie-Française s’apprête à diffuser le spectacle, quel souvenir gardez-vous de sa captation et de sa diffusion par France Télévision sur sa chaîne Culturebox durant les confinements en 2021 ? 

Julie Deliquet. C’était aussi une première fois, la première captation par France Télévisions de l’une de mes mises en scène ! Sa diffusion a en effet eu lieu pendant les confinements fin février 2021, période à laquelle nous devions justement reprendre la pièce Salle Richelieu. Cette concordance des agendas avait d’une certaine manière ancré cette captation dans le présent, qui est le temps du théâtre. Elle nous racontait aujourd’hui. Que la Comédie-Française la diffuse de nouveau dans le cadre de sa programmation numérique me touche particulièrement tant cette version filmée fait désormais partie de l’histoire de la pièce. 

  • Chantal Hurault. Dans votre démarche, vous êtes très attachée à l’instant présent de la représentation. Comment avez-vous vécu ce passage de la scène à l’écran ? 

Julie Deliquet. J’ai beaucoup aimé le travail avec le réalisateur Corentin Leconte qui m’a impliquée dans la façon de faire vivre à l’écran la pièce. J’ai pu proposer des points de vue, en quelque sorte partager avec lui et inscrire dans cette captation mon regard de spectatrice sur ma propre mise en scène.  Si cette version filmée ne remplace en rien le moment partagé dans les salles, j’ai énormément aimé pouvoir regarder la pièce sous cet angle, tant les plans nous rapprochent au plus près de l’émotion portée sur les visages. Fanny et Alexandre est un hommage à nos métiers, sa mise en scène ainsi partagée à l’écran y célèbre la beauté des acteurs et des actrices. 

NOTE DE TRAVAIL DE CORENTIN LECONTE, RÉALISATEUR DE LA CAPTATION 

Corentin Leconte, revient sur son travail sur le spectacle Fanny et Alexandre Salle Richelieu, où il avait déjà réalisé la captation de La Nuit des rois ou Tout ce que vous voulez de Shakespeare mise en scène par Thomas Ostermeier.  

« Le tournage de Fanny et Alexandre a été ma seconde réalisation à la Comédie-Française. Pour chaque spectacle, j’essaie toujours de proposer un traitement original, marqué par une esthétique forte destinée à renforcer la mise en scène. Ici, le travail de conception a été passionnant car il y avait une démarche documentaire dans la mise en scène de Julie Deliquet, que j’ai voulu soutenir dans la captation. Le spectacle est divisé en deux parties bien distinctes : une première partie d’inspiration plutôt documentaire donc, où les frontières sont brouillées entre les comédiens du Français et la troupe du récit, puis cette seconde partie très dramatique, plus fictionnelle. J’ai essayé de pousser l’esthétique de chacune de ces parties dans un style qui lui est propre. Évidemment, c’était impressionnant de filmer l’adaptation théâtrale d’une œuvre cinématographique aussi célèbre, comme un retour au film. Mais l’adaptation de Julie Deliquet était si différente du film de Bergman et si pertinente, que j’ai tout fait pour que le film prolonge ses intentions. Cela célèbre aussi l’esprit de troupe, comme un hommage rendu à la Comédie-Française, à ces magnifiques interprètes et aux fantômes qui habitent les lieux. »

Après la captation de Fanny et Alexandre, nous diffusons la rencontre « Adapter au théâtre », avec Julie Deliquet et Florence Seyvos, autrices de l'adaptation de Fanny et Alexandre.

Article publié le 07 mars 2023
Rubriques

Fanny et Alexandre / En ligne

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24