La Troupe s’agrandit

par Chantal Hurault

Le 9 mai 2023, la troupe de la Comédie-Française a le plaisir d’accueillir – à la suite de Léa Lopez le 1er avril dernier – Dominique Parent et Sefa Yeboah en tant que pensionnaires et Jordan Rezgui en qualité d’artiste auxiliaire. Ces entrées sont l’occasion de revenir sur la façon dont les artistes intègrent cette Troupe avec laquelle ils partagent dès lors, leur vie théâtrale.

En mouvement permanent, la Troupe compte aujourd’hui une soixantaine de comédiennes et de comédiens. Pour comprendre la vie de ce collectif, né sous ordre de Louis XIV en 1680, il faut préciser qu’il est régi par la société des Comédiens-Français, une société de droit privé fondée en 1681. Dirigée par un administrateur général nommé par le président de la République sur proposition du ministre de la Culture, la Comédie-Française a pour spécificité d’avoir un conseil d’administration uniquement composé de l’administrateur général (Éric Ruf depuis 2014) et de la doyenne (Claude Mathieu depuis 2017) qui sont membres de droit, de trois sociétaires nommés par l’administrateur et de trois autres élus par l’assemblée générale des sociétaires, ainsi que deux suppléants ou suppléantes. En ce sens, la Comédie-Française est fondamentalement un théâtre de troupe, cette dernière étant régulièrement consultée sur les projets déterminants et les budgets de la Maison.

Qui recrute les nouveaux membres de la Troupe ? L’administrateur les engage, sous le statut de pensionnaire avec un contrat d’un an renouvelable, puis elles et ils sont sous la responsabilité du Comité d’administration, chargé du renouvellement de leur contrat, voire de leur nomination au sociétariat. Devenir sociétaire représente symboliquement l’appartenance à une lignée, de la première en 1680, Catherine De Brie, jusqu’à la 540e, nommée le 1er janvier 2023, Anna Cervinka.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, on intègre la Troupe à tout âge et à des moments différents de sa carrière. Certaines et certains ont attendu une maturité de leur métier avant d’entrer dans la Troupe, en ayant pu refuser des propositions antérieures ; d’autres la rejoignent dans la jeunesse de leur art, encore en formation parfois. Ainsi, Claïna Clavaron, l’une des dernières pensionnaires engagées, a foulé pour la première fois le plateau de la Salle Richelieu le jour de ses 19 ans. C’est âgé de 23 ans que Sefa Yeboah, récemment sorti de l’école du théâtre national de Strasbourg, interprètera son premier rôle avec la Troupe, sous la direction de Thomas Ostermeier, pour la création de L’opéra de quat’sous au prestigieux festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence. Comme Didier Sandre ou Dominique Blanc, respectivement entrés à la Comédie-Française en 2013 et 2016, nommés sociétaires en 2020 et en 2021, Dominique Parent rejoint pour sa part la Maison au cœur d’une carrière théâtrale déjà riche, notamment auprès de l’auteur et metteur en scène Valère Novarina avec qui il a collaboré durant trente ans. Éric Ruf explique au sujet de l'engagement de ces pensionnaires aux parcours hors pairs : « Dans ces cas-là, l’honneur est réciproque mais, même alors, ils entrent au bas de la liste des actrices et des acteurs de la Troupe. Le sociétariat n’est pas immédiat, il couronne tout autant la carrière passée que la capacité et le plaisir à la vie collective de la Troupe. »

Fidèle à ses anciens, cette « famille » nomme certains des siens, après vingt ans de Maison, sociétaires honoraires – une distinction qui leur permet de revenir jouer Salle Richelieu. Ce fut récemment le cas dans La Cerisaie où Clément Hervieu-Léger a distribué Michel Favory dans le rôle emblématique de Firs.

Un autre statut, moins connu, est celui d’artiste auxiliaire, qui relève d’un contrat de onze mois cumulés non renouvelable. Il a l’avantage de pouvoir accueillir de jeunes artistes, tant dans leur pratique que dans leur capacité à suivre le rythme très soutenu de l’alternance, tel un apprentissage commun avant de s’engager, ou pas, à plus long terme. Ce fût le parcours suivi par Léa Lopez : engagée en tant qu’artiste auxiliaire le 1er septembre 2022, elle a été nommée pensionnaire le 1er avril 2023. Et c’est le statut sous lequel Jordan Rezgui est engagé le 9 mai 2023. Ce comédien, danseur et chanteur aux formations multiples, abouties au Conservatoire national d’Art dramatique de Paris, endossera comme Sefa Yeboah son premier rôle avec la Troupe dans L’opéra de quat’sous.

Ces quatre engagements traduisent combien la Troupe se renouvelle, une priorité pour Éric Ruf : « Historiquement les engagements correspondaient à des emplois ; la notion de profils différents était déjà existante. Aujourd’hui cette notion est augmentée, pour intégrer notamment celle de diversité. Comme les diplômes ne sont pas une condition à la carrière d’une actrice ou d’un acteur, une troupe de soixante personnes recèle nécessairement des parcours divers. L’idéal d’une troupe est d’être composée de tous les âges, de tous les corps, de toutes les couleurs afin d’être en mesure de raconter toutes les histoires du monde. »

Entrée comme « élève-stagiaire » en 1979, Claude Mathieu est aujourd’hui la doyenne de la Troupe : cette fonction incombe au sociétaire le plus ancien, femme ou homme selon un principe d’équité inscrit, dans l’esprit de Molière, au sein des statuts originels du Français. Le doyen ou la doyenne est garant des valeurs, principes et usages de la société des Comédiens-Français. Cette responsabilité, Claude Mathieu la perçoit comme celle d’une aînée qui veille sur la société des Comédiens-Français et sur la Troupe en étant attentive à la fois à la mémoire et aux avancées possibles de la Maison. Cela, en lien avec le Comité mais aussi l’ensemble des acteurs et actrices avec qui elle échange énormément. Si elle est perçue comme une doyenne très à l’écoute, une chose fondamentale pour elle est la fraternité qui naît du plateau et qui irrigue toutes les activités de la Maison.

Cette vie partagée, aujourd’hui et depuis plus de trois siècles, est nourrie d’un état d’esprit commun, pourvu d’un héritage en tous point exceptionnel.

Article publié le 04 mai 2023
Rubriques

Actualités

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

Ouvertures des ventes pour les représentations de SEPT 2024 à MARS 2025 :

  • JEU 6 JUIN à 11h : achat des Cartes 2024-2025 et des places aux tarifs Cartes
  • JEU 13 JUIN à 11h : achat des places pour tous les publics individuels et les groupes

Éric Ruf dévoilera la programmation de la saison 2024-2025 LUN 27 MAI à 18h30 au Théâtre du Vieux-Colombier.
Cette présentation de saison sera diffusée EN DIRECT Ici, sur notre chaine YouTube et sur notre compte Facebook.
Vous pourrez télécharger la brochure et le calendrier à l’issue de la retransmission.

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2