Antoine Claude
Bouret

151e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1762 ; sociétaire en 1764 ; retraité en 1783.

Bouret débute en 1756 à la Foire Saint-Laurent, dans un Opéra-comique de Vadé intitulé Nicaise. Il remporte à la Foire un tel succès dans les rôles de niais, qu'un ordre de début le conduit à la Comédie-Française en 1762.
Il joue Sosie d'Amphitryon, Turcaret, Crispin rival de son maître. Les Crispin du répertoire, les ivrognes et les niais constituent l'essentiel de son emploi comique. Il crée entre autres le Dubois de La Gageure imprévue (Sedaine) et un notaire dans Le Barbier de Séville, en 1775. Son dernier rôle est celui du garçon de café dans la pièce écrite par La Harpe pour l'ouverture du nouveau théâtre des Comédiens français au Faubourg Saint-Germain (Odéon actuel) : Molière à la nouvelle salle.

Lorsqu’il meurt, ses camarades l'enterrent avec faste et font une pension à sa veuve et à ses deux fils.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24