Pierre Guichot
dit FIERVILLE

113e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1733 ; sociétaire en 1734 ; retraité en 1741.

Comédien de province, il débute en 1733 à la Comédie-Française, âgé d'une soixantaine d'années, dans le rôle de Palamède, dans Electre de Crébillon. Il est reçu pour jouer les rois de tragédie et les paysans de comédie, emploi où il double Sarrazin. Comédien médiocre, il est mis à la retraite en 1741, avec une pension de 500 livres qu'il va toucher jusqu'à sa mort, survenue à Munich en 1777. Après son départ de la Comédie, il joue à nouveau en province, puis dans diverses cours d'Allemagne pour lesquelles il recrute des comédiens.
À sa mort, le Mercure de France signale que ce comédien, d'une longévité exceptionnelle a pu voir jouer Molière... Sans doute était-il alors bien jeune pour que le souvenir lui en restât, mais il demeure vrai que sa carrière a couvert presque un siècle et qu'il a côtoyé, à Paris, en province et à l'étranger, plusieurs générations de comédiens.