Jeanne
Ludwig

327e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1887 ; sociétaire en 1893.

Jeanne Ludwig débute à la Comédie-Française en 1887, tout de suite après son premier prix de Comédie remporté dans la classe de Delaunay au Conservatoire, dans le rôle de Lisette du Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux. Dix années d'une carrière trop courte, interrompue brutalement par une fatale maladie de poitrine, lui permettent de se montrer la spirituelle et gracieuse interprète des soubrettes de Regnard et de Marivaux. Elle reprend le charmant Zanetto du Passant de François Coppée, Suzanne du Monde où l'on s'ennuie de Pailleron, crée des petits rôles dans Le Flibustier de Jean Richepin, Pépa de Meilhac et Gandérax, Thermidor de Victorien Sardou. Elle est le troublant « meneur de jeu » de Grisélidis de Silvestre et Morand. Son dernier rôle, celui de Musette dans la Vie de bohème d'Henri Murger, est tout à fait caractéristique de son talent mutin de parisienne.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24