Maurice
Donneaud

391e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1927 ; sociétaire en 1936 ; retraité en 1947.

Michel Donnaud, dit Maurice Donneaud, sort du Conservatoire en 1927 avec deux premiers prix (Tragédie et Comédie) mais, depuis 1922, il joue sous la direction de Gémier à l'Odéon, où il incarne notamment Chatterton en 1926.
Il entre en 1927 à la Comédie-Française et débute par Oreste (Andromaque). Il va jouer, dans les dix années qui suivent, tous les héros tragiques et romantiques qui conviennent à son physique fiévreux et à sa voix émouvante : Hippolyte (Phèdre), Xipharès (Mithridate), Antiochus (Bérénice), Rodrigue (Le Cid), Polyeucte, Curiace (Horace), Maxime (Cinna) et aussi Hernani, Ruy BIas, Didier dans Marion Delorme et Gennaro de Lucrèce Borgia où il met une flamme toute personnelle. Musset lui va également et il interprète tour à tour Sylvio (À quoi rêvent les jeunes filles), Perdican (On ne badine pas avec l'amour), le Comte (II faut qu'une porte soit ouverte ou fermée), Monsieur de Chavigny (Un caprice), le Comte Ulric (Barberine) et le poète des Nuits.
Dans le répertoire moderne, il participe aux succès de Paul Raynal : Le Maître de son cœur et Le Tombeau sous l'Arc de triomphe. Il est de la création de Coriolan, en 1936, joue L'Hérodienne, d'Albert Du Bois, La Passion d'Haraucourt, Pauvre Napoléon de Bernard Zimmer, Le Sang de Danton de Saint-Georges de Bouhélier, Jean-Marie d’André Theuriet. Dans L’Arlésienne d’Alphonse Daudet, il joue Mitifio, puis Frédéri. Il incarne Eylert Loewberg dans Hedda Gabler d’Ibsen.
De tempérament angoissé et sensible, il supporte mal de vieillir et d'avoir à abandonner les premiers rôles au profit des rôles marqués et des grands confidents (Théramène, dans Phèdre). Il quitte la Comédie-Française en 1947, après avoir mis en scène Andromaque. Il disparaît tragiquement en 1956, sans avoir réussi sa reconversion dans de nouveaux emplois.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24