Rosaline-Théodorine Thiesset
dite MME MÉLINGUE

262e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1837. Départ en 1839. Retour en 1843 ; sociétaire en 1843 ; retraitée en 1852.

La femme d'Etienne Mélingue - interprète favori des drames historiques d'Alexandre Dumas, créateur de d'Artagnan, de Monte-Cristo et ... du Bossu (Anicet Bourgeois d'après Paul Féval) et dernier acteur « romantique» - débute sous le nom de Mlle Théodorine et se produit sur différentes scènes, dont celle de la Gaîté où elle rencontre son futur mari. Pensionnaire de la Comédie-Française de 1837 à 1839, on la retrouve à la Porte-Saint-Martin puis à l'Ambigu en 1840, avec Mélingue qu'elle vient d'épouser. Elle est réengagée à la Comédie-Française en 1843, à titre de sociétaire, sur les instances de Victor Hugo qui lui confie le rôle difficile de la vieille Guanhumara dans Les Burgraves. Malgré l'échec de la pièce, ce rôle reste le principal titre de gloire de Mme Mélingue, actrice sensible et gracieuse, capable de jouer le drame (Hernani, Marie Stuart, Les Enfants d'Edouard) comme la tragédie (Andromaque, Iphigénie, Mérope), et qui préféra, en 1852, se retirer pour se consacrer à l'éducation de ses trois enfants.