Marie-Denise Vriot
dite MME SUIN

169e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1775 ; sociétaire en 1776 ; retraitée en 1804.

Son mari, Nicolas Suin, est chanteur à la Comédie Italienne de 1769 à 1783. Elle débute en 1775 à la Comédie-Française dans Tartuffe (rôle d'Elmire) et La Gageure imprévue (rôle de Mme de Clainville).

Elle abandonne assez vite les premiers rôles de comédie, qui conviennent peu à son physique et à ses moyens, pour prendre l'emploi des mères et des grandes confidentes qu'elle sert avec talent et exactitude. Cultivée, intelligente, elle fréquente les salons littéraires et la haute société, et s'occupe avec beaucoup de discernement des affaires de la Comédie-Française.
Les archives comptables conservent un grand nombre de rapports et de récapitulatifs écrits de sa main. Elle mit notamment de l'ordre dans la comptabilité de la maison à l'époque révolutionnaire, et put ainsi utilement aider à sa réunification.

Elle prend sa retraite en 1804, après avoir, selon toute vraisemblance, collaboré à la rédaction du document de base pour la réorganisation de la Société des Comédiens français.