Victoria Valous
dite VICTORIA LAFONTAINE

285e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1863 ; sociétaire en 1863 ; retraitée en 1871.

D'origines très modestes, elle débute encore enfant dans un théâtre d'amateurs à Lyon, joue à Pau, à Nîmes et enfin, en 1857, à Paris, au Gymnase, où sa jeunesse, son talent plein de grâce sensible et de fraîcheur lui valent de nombreux succès.
Elle épouse en 1863 son partenaire Lafontaine et se trouve sociétaire de la Comédie-Française sans y avoir fait de débuts. Ce n'est qu'en 1864 qu'elle débute officiellement dans le rôle de Cécile d'Il ne faut jurer de rien d'Alfred de Musset. Elle réussit son « entrée » et joue dans la foulée les ingénues du répertoire : Agnès, Mariane, Henriette, Angélique... elle crée Loyse dans Gringoire de Théodore de Banville, Henriette Maréchal des frères Goncourt, Madame Desroches de Léon Laya… À la longue, son talent, fait de naturel et de simplicité, paraît un peu mièvre. En 1871, elle quitte la Comédie en même temps que son mari, préférant l'accompagner en tournée ou sur les Boulevards.
Retirée à Versailles, elle meurt en 1918.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24