Bureau des lecteurs

Lectures d’auteurs contemporains
3e cycle

Vˣ-Colombier

16 18 juin 2018

Vˣ-Colombier

Bureau des lecteurs

2018-06-16 00:00:00 2018-06-18 00:00:00

Le Bureau des lecteurs découvre des pièces d’auteurs contemporains, les lit et, le cas échéant, les met en lumière.

Découvrir les pièces d’auteurs contemporains français ou étrangers, les lire et le cas échéant les mettre en lumière est une des missions de la Com
édie-Française. Le Bureau des lecteurs, présidé par Laurent Muhleisen, lit près de quatre cents textes par an. Cette assemblée composée de membres extérieurs et internes à la Maison se réunit six fois par an et procède à la sélection de neuf œuvres qui sont lues en public par les comédiens de la Troupe.

Au terme de chacun des trois cycles proposés cette saison, un groupe de spectateurs engagés – ayant assisté à l’ensemble des lectures – vote pour son coup de cœur.

« Comment retenir sa respiration » de Zinnie Harris

  • Traduit de l’anglais par Blandine Pélissier
  • Samedi 16 juin à 15 h

Dana, chercheuse berlinoise sur la Dynamique du Client (théorie sur les relations clients-entreprise), passe une folle nuit d’amour avec Jarron, rencontré dans un bar, qui, au réveil, prétend la payer. Blessée d’être prise pour une prostituée et de s’être trompée sur ce qu’elle pensait être un coup de foudre mutuel, elle refuse. Non-transaction originelle qui deviendra un enjeu tout au long de la pièce. L’homme se présente alors comme un diable mais aussi comme travaillant pour l’ONU. Il ira (apparemment) jusqu’à orchestrer l’effondrement social et économique de l’Europe pour punir Dana de l’avoir déstabilisé. Celle-ci, à la suite d’un entretien d’embauche, quitte notre continent pour rejoindre Alexandrie, et passe progressivement d’une situation confortable où tous les choix lui sont permis à une situation désespérée où tout lui devient imposé. À chaque étape d’un voyage qui vire au cauchemar, elle croise un bibliothécaire qui cherche à lui faire lire l’ouvrage le mieux adapté à la réalité qu’elle affronte. Comment retenir sa respiration est une pièce coup de poing qui ravive notre intérêt parfois flottant et aléatoire pour les réfugiés. Et si cela se passait chez nous ? À quel diable vendons-nous notre âme ?

Autrice britannique, Zinnie Harris s’est imposée sur les plus grandes scènes de Grande-Bretagne. Lauréate du Festival Fringe d'Edimbourg en 2001, elle travaille ensuite à l'écriture de pièces qui lui ont été commandées par le Royal Court, le Royal Lyceum Theatre d'Edimbourg, le Royal National Theatre et le Tron Theatre de Glasgow. En 2000-2001, elle a été autrice en résidence de la Royal Shakespeare Company et nommée comme meilleur espoir du Evening Standard Award en novembre 2000. En 2004, elle reçoit The Arts Foundation Award for Playwrighting.
Elle est depuis 2015 metteuse en scène associée au Traverse Theatre d’Edimbourg. Cette même année le Royal Court Theatre de Londres produit sa pièce, How To Hold Your Breath (Comment retenir sa respiration) dans une mise en scène de Vicky Featherstone. En 2016, This Restless House (une trilogie d’après L’Orestie), est mise en scène par Dominic Hill au National Theatre of Scotland. La pièce est reprise en août 2017 au Festival International d’Edimbourg, en même temps qu’y sont produites son adaptation de Rhinocéros de Ionesco et sa dernière pièce Meet me at Dawn. En France, ses pièces sont montées par Richard Brunel, Sandrine Lanno, Guy Delamotte, Guy-Pierre Couleau, François Parmentier... Hiver (suivi de Crépuscule) et Plus loin que loin sont publiées en France à l'Avant-Scène Théâtre−Quatre-Vents.
L’autrice est représentée par Renauld & Richardson (info@paris-mcr.com) dans les pays de langue française en accord avec Casarotto Ramsay & Associates, London

Lecture dirigée par Marceau Deschamps-Ségura, metteur en scène-dramaturge de l'académie de la Comédie-Française

Avec Christian Hecq, Pauline Clément et Matthieu Astre, Juliette Damy, Marceau Deschamps-Ségura, Maïka Louakairim, Alexandre Schorderet de l'académie de la Comédie-Française

« Convulsions » de Hakim Bah

  • Dimanche 17 juin à 20h30

Atrée et Thyeste torturent et tuent leur frère bâtard pour ne pas avoir à partager l’héritage familial avec lui. Atrée bat sa femme et la trompe avec celle du voisin, qui veut se venger. Thyeste, amoureux d’Érope, finit par la séduire. Plus tard, Atrée, Érope et leur bébé se rendent à l’ambassade américaine pour effectuer les démarches nécessaires à leur installation aux États-Unis. Le test ADN obligatoire pour l’obtention du visa révèle que l’enfant n’est pas le fils d’Atrée… Dans Convulsions, Hakim Bah prend appui sur un épisode de la tragédie des Atrides pour traiter des violences conjugales, familiales, sociales et économiques. Tout est question de possession, de territoires à conquérir et d’exil, entre un terrain de basket et un aéroport. L’écriture vive, brute et concrète agit sans discourir, avec humour, et décrit avec une acuité toute particulière la manière dont les pulsions humaines sont à l’œuvre dans l’agressivité du monde des leaders.

Hakim Bah est né En Guinée en 1987. Il est poète, dramaturge et nouvelliste. Après une licence en ingénierie informatique, il suit une formation de mise en scène et dramaturgie à l’Université Paris-Nanterre. Il effectue des résidences d’écriture à Ouagadougou, en Guinée et à Paris. Il est l’auteur d’une dizaine de pièces dont La nuit porte caleçon, présentée au Théâtre du Vieux-Colombier en 2015 au cours de la série des Lectures vagabondes. Convulsions a obtenu le prix Théâtre RFI en 2016, À bout de sueurs le prix Sony Labou Tansi en 2017. Le texte Convulsions est publié dans la collection « Tapuscrits » de Théâtre Ouvert. La pièce sera créée par Frédéric Fisbach en juillet 2018 pendant le Festival d’Avignon au Théâtre des Halles, et reprise à Théâtre Ouvert en janvier 2019. Hakim Bah est actuellement en résidence au Tarmac pour l’écriture d’une nouvelle pièce, Fais que les étoiles me considèrent davantage, qui sera créée la saison prochaine dans une mise en scène de Jacques Allaire.

Lecture dirigée par Gaël Kamilindi

Avec Cécile Brune, Julie Sicard, Jérémy Lopez, Laurent Lafitte, Anna Cervinka, Yoann Gasiorowski, Gaël Kamilindi

« Ridicules Ténèbres » de Wolfram Lotz

  • Lundi 18 juin à 20h30
  • Traduit de l’allemand par Pascal Paul-Harang

Cette « pièce de guerre » s’inspire du roman de Joseph Conrad Au cœur des ténèbres et de son avatar cinématographique Apocalypse Now de Francis Ford Coppola. Lotz soumet la géographie aux puissances de la poésie : l’Afghanistan, l’Afrique et l’ex-Yougoslavie ne forment plus qu’une même et unique zone de crise. Ou plutôt une même zone fantasmatique. Et c’est dans cette insondable jungle que vont se rendre ridicules ceux-là mêmes qui croient ou prétendent se rendre utiles à l’humanité : les Européens. La pièce s’ouvre sur un prologue. Devant le tribunal de grande instance, quelque part en Europe, Ultimo, un pirate somalien, raconte, sur un ton tragi-comique, sentimental et politique, les raisons qui l’ont poussé à attaquer un cargo. Il déplore la perte de son ami Tofdaou, compagnon d’enfance, compagnon de misère et d’aventure. Puis, nous suivons le parcours quasi-picaresque de deux sous-officiers – un vieux briscard, cynique et aigri, qui jouit de la puissance que lui confère sa position de narrateur de l’histoire, et un type débonnaire et crédule, originaire de quelque province. À bord de leur canot de patrouille, ils s’enfoncent dans les forêts humides… de l’Afghanistan ! Leur mission est, comme chez Conrad, de rechercher et de liquider un lieutenant-colonel qui, après avoir descendu deux de ses camarades dans un coup de folie, est devenu incontrôlable. Leur voyage les amène de plus en plus profondément dans un monde foisonnant et touffu dans lequel l’histoire coloniale et les réalités néocoloniales sont étroitement intriquées.

Wolfram Lotz est né à Hambourg en 1981. Après des études de littérature, d’art et de sciences des médias à l’Université de Constance, il étudie l’écriture littéraire au Deutsches Literaturinstitut de Leipzig. Outre ses textes de théâtre, il est l’auteur de dramatiques radiophoniques, de poèmes et de textes en prose. Il a obtenu plusieurs prix et récompenses, entre autres, en 2010, le prix du Public du Stückemarkt des Berliner Theatertreffen pour Der große Marsch (La Grande Marche). En 2011, il est désigné Découverte de l’année par le jury du prestigieux magazine Theater Heute. En 2015, il est invité au Festival Theatertreffen de Berlin avec Ridicules Ténèbres (Die lächerliche Finsternis) dans la mise en scène de la création à l’Akademietheater de Vienne. La même production est ensuite invitée au célèbre Stückemarkt de Mülheim. Ridicules Ténèbres a fait l’objet d’un enregistrement par France Culture en 2017. Wolfram Lotz est représenté par L’Arche, agence théâtrale (www.arche-editeur.com).

Lecture dirigée par Laurent Muhleisen

Avec Thierry Hancisse, Laurent Natrella, Noam Morgensztern, Gaël Kamilindi

Salle
-logo-2016-comedie-francaise-cmjn-vx-colombier-adresse-01

Bienvenue

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptées à vos centre d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate