Ce soir, à l’affiche...

Ce soir, à l’affiche...

L’affiche était autrefois le seul outil de communication du théâtre. Placardée à l’extérieur, elle annonçait le programme du soir, composé la plupart du temps de deux, voire de trois pièces. Elle relayait l’annonce de « l’orateur », chargé par la Troupe de dire au public quelles seraient les séances à venir, au début du spectacle. Les changements de dernière minute n’étaient pas rares (la raison la plus fréquente était l’indisposition subite d’un acteur), il fallait alors superposer une seconde affiche à la première annonçant les changements ou, cas extrême, afficher le bandeau « relâche ». Le public était alors prévenu au dernier moment, trouvant porte close.

Aujourd’hui, l’affiche a une fonction plus prospective, elle informe autant qu’elle annonce. En effet, le public ne vient plus à l’improviste sans savoir ce que l’on jouera. L’alternance des pièces étant diminuée – on donne en tout une trentaine de spectacles par saison contre plus d’une centaine autrefois –, l’affiche est un vecteur de communication de la programmation. L’affiche « pantalon » (de format vertical d’environ 60 x 160 cm) qui indique l’alternance des pièces donne une bonne idée de ces changements.

L’affiche évolue au fil du temps, typographiée et ornée de bandeaux décoratifs gravés sur bois au XVIIIe siècle, elle n’est plus que typographique au XIXe siècle. Le nom de certains acteurs apparaît alors au premier plan – contrairement à aujourd’hui où les acteurs apparaissent sans autre hiérarchie que leur positionnement dans la Troupe. À partir des années cinquante, les affiches changent : elles sont parfois illustrées et leur typographie varie en fonction des chartes graphiques imaginées par les administrateurs. Chaque mandat imprime sa marque sur l’identité visuelle de la Comédie-Française, dont l’affiche est le vecteur le plus largement diffusé.

Informations pratiques

Exposition réalisée par la Bibliothèque-Musée de la Comédie-Française, avec l’aide du bureau d’étude des ateliers de Sarcelles.

Location : 700 €HT/mois (envoi des 56 fichiers numériques .jpg)

Pour tout renseignement, s’adresser à Mélanie Petetin au 01 44 58 14 78
- melanie.petetin@comedie-francaise.org

Copyright à indiquer sous les reproductions : ©Coll. Comédie-Française

L’utilisation de ces images est strictement limitée à cette exposition. Toute autre utilisation nécessitera une autre demande auprès de la bibliothèque-musée de la Comédie-Française.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    la saison 24-25

SAISON 24-25

OUVERTURES DES VENTES POUR LES REPRÉSENTATIONS DE SEPT 2024 À MARS 2025 :

Les connections web en masse à l'ouverture des ventes de la saison 2024-2025 ont provoqué une chute du serveur du logiciel de billetterie. Une décision commune de la Comédie-Française et du prestataire de billetterie a été prise de fermer la vente en ligne pour les ventes de la saison 2024-2025. Les réservations restent ouvertes par téléphone au 01 44 58 15 15 (nous engageons les spectateurs à espacer leurs appels et éviter une surcharge à l’ouverture des réservations de 11h). Nos équipes ont été renforcées et les demandes seront traitées même si ce temps de traitement sera allongé par rapport à la vente en ligne.

L'ouverture des ventes hors cartes d'adhésion, prévue initialement le 19 juin à 11h par Internet et par téléphone, est reportée à une date ultérieure non communiquée à ce jour.

Si vous souhaitez avoir les dates de mise en ligne et de réservation au plus tôt, vous pouvez vous inscrire en suivant ce lien.

Le site reste disponible pour la vente des spectacles de la saison en cours 2023-2024.

Nous nous excusons pour ces problèmes et remercions les spectateurs et spectatrices de leur patience, fidélité et encouragements.



VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2