Note d'Hervé Pierre

Avec plus de 437 000 vues depuis sa mise en ligne en novembre 2020, Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce est le plus grand succès des Théâtres à la table montés par la troupe du Français. Il figure cette saison dans notre programmation en ligne destinée aux élèves qui passent le bac.

Juste la fin du monde est le deuxième opus des Théâtres à la table, programme inédit de spectacles captés et diffusés sur Comédie d’automne, la WebTV lancée par Éric Ruf début novembre 2020, alors que les théâtres étaient fermés au public.

En confiant la direction artistique de cette pièce — entrée au Répertoire en 2008 — à Hervé Pierre, l’administrateur choisissait l’un des proches de l’auteur. Car le comédien — sociétaire de la Troupe de 2011 à 2022 — a fait partie de l’aventure du Théâtre de la Roulotte, fondé par Jean-Luc Lagarce en 1977. En 1992, il joue dans une mise en scène de l’auteur, un montage de textes titré Les Solitaires Intempestifs – nom de la maison d’édition cofondée avec François Berreur la même année. Quatre ans plus tard, Jean-Luc Lagarce dirige de nouveau Hervé Pierre dans Lulu d’après Franck Wedekind. En 2001, six ans après la disparition précoce de l’auteur et metteur en scène, c’est naturellement à Hervé Pierre que François Berreur propose de jouer dans Le Rêve de la veille, un spectacle événement qui rassemble Music-Hall, Le Bain et Le Voyage à la Haye. Hervé Pierre le retrouve en 2007 pour interpréter Louis, le rôle principal de Juste la fin du monde. Riche de cette proximité avec cette œuvre majeure de Lagarce, il choisit de la monter dans le cadre du programme de Théâtres à la table et s’approche au plus près du texte et de la sensibilité des acteurs et des actrices qui l’interprètent.

« Jean-Luc Lagarce s’est offert le luxe, que lui permettait l’écriture, de pallier notre impuissance à écrire nos vies. On voudrait pouvoir maîtriser les événements, rester maîtres de nos destins, se donner le beau rôle et mettre en scène les affaires de famille avant de partir. Mais rien ne se passe jamais comme on le rêverait. Dans Juste la fin du monde, il déploie, avec malice, la difficulté à n’être que spectateur de ce huis clos, dont il espérait être le metteur en scène.

Jean-Luc touche toutes les générations et pour longtemps par la lucidité avec laquelle il écrit le geste gracieux de son départ, de notre départ, de nos impuissances.

Ce Théâtre à la table est un journal vidéo, Louis prend la caméra pour essayer d’écrire le film de cette rencontre familiale, de donner la possibilité aux acteurs de sa vie de parler une dernière fois, de régler les comptes. Cette écriture ne vibre que par l’incarnation d’’actrices et d’acteurs concrets et jubilants. C’est le cas avec cette distribution où je salue particulièrement Danièle Lebrun qui fut ma maman lorsque je jouais Louis, il y a une quinzaine d’années, dans la mise en scène de François Berreur. »

- Hervé Pierre, janvier 2023

Article publié le 09 février 2023
Rubriques

Juste la fin du monde / En ligne

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24