Alexandre
Damas

206e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1792 ; sociétaire en 1799 ; retraité en 1825.

Dès l'âge de douze ans, Damas figure dans la troupe enfantine du théâtre Beaujolais. Il joue à l'Ambigu en 1788, puis au théâtre Montansier, où il débute dans le rôle d'Egisthe (Mérope, Voltaire). De 1792 à 1797, il joue au théâtre de la République de la rue de Richelieu, puis il passe au théâtre Feydeau, où il se fait remarquer dans Dupuis et Desronais de Collé.
Un instinct très juste de la scène et une chaleur communicative rachètent ses défauts physiques : physionomie épaisse, silhouette lourde. À la réunion des troupes en 1799, il est nommé sociétaire. Sachant dominer sa puissance vocale, il passe bientôt du drame à la comédie. S'il trouve son emploi dans les raisonneurs du répertoire traditionnel, il se fait distribuer dans toutes les pièces nouvelles. « Grand soutien des auteurs », dont la plupart sont aujourd'hui oubliés, il crée plus de quatre-vingt-dix rôles (sans compter les reprises). Il est jugé digne de faire partie de la troupe qui se produit avec Talma à Mayence et Erfurt devant rois et empereurs.
Il a rendu à la Comédie-Française de grands services, même s'il n'était pas un comédien de tout premier plan.
« Aucun acteur, écrivait-il, n'a fourni une carrière ni plus laborieuse ni plus honorable ».