Andrée
de Chauveron

379e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1911 ; sociétaire en 1929 ; retraitée en 1945 ; sociétaire honoraire en 1957.

Élève de Georges Berr, Andrée Manvoisin, dite Andrée de Chauveron, entre à la Comédie-Française en 1911. Elle débute dans le rôle de Toinette du Malade imaginaire et joue, dans la foulée, toutes les soubrettes du répertoire, de Molière à Regnard et Marivaux ; les compositions, comme Frosine de L'Avare ou Madame Pernelle de Tartuffe ; les premiers rôles de comédie, comme Philaminte des Femmes savantes ou Madame Jourdain du Bourgeois gentilhomme.
En abordant les rôles de femmes mûres, elle se montre émouvante dans les mères (Madame Vigneron, Les Corbeaux) ou les aïeules mais ne perd rien de ses vertus comiques dans Madame Pinchard du Dindon de Feydeau ou Madame Perrichon dans le Voyage de Monsieur Perrichon de Labiche. Parmi ses derniers rôles, citons Mère Agnès de Port-Royal de Montherlant et la drolatique Joséphine d'Osterne dans La Fourmi dans le corps d'Audiberti (1962).
En 1961, les Comédiens français ont fêté ses cinquante années de présence ininterrompue. En effet, après sa mise à la retraite en 1945, elle est aussitôt réengagée comme pensionnaire et reçoit, en 1657, la consécration de l’honorariat.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24