Augustine
Figeac

283e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1855 ; sociétaire en 1860 ; retraitée en 1865.

D'origine modeste, elle joue successivement au théâtre de la Renaissance (1839), à la Porte-Saint-Martin (dans l'unique représentation – qui fit scandale – du Vautrin de Balzac, 1840), au Gymnase, où elle interprète des comédies de Scribe.
Elle se retire ensuite au couvent pendant près de deux ans, avant de réapparaître, sur la scène du Vaudeville, en 1845. Elle s'éclipse à nouveau pendant deux ans, en Pologne, revient au Vaudeville, puis au Gymnase où elle crée Philiberte d’Émile Augier, Diane de Lys et Le Demi-Monde de Dumas fils.

Elle jouit alors de la protection du ministre Achille Fould, qui la fait engager à la Comédie-Française où elle débute dans le Gâteau des reines de Léon Gozlan. Son charme et son élégance, joints à de puissantes protections, lui permettent de faire une assez jolie carrière dans les rôles de coquettes et de jeunes premières. Elle joue Scribe, Mario Uchard, Émile Augier (elle reprend à la Comédie, avec Bressant, son rôle dans Philiberte), aborde les rôles classiques d'Armande des Femmes savantes et de Clarice du Menteur de Pierre Corneille.

Nommée sociétaire en 1860, elle épouse en 1864 Jules Jaluzot, négociant, formé par Boucicaut, qui, en 1865, grâce en partie à la fortune de sa femme, amassée pendant quelques années d'une vie mondaine fructueuse, fonde à l'angle de la rue du Havre et du boulevard Haussmann, récemment percé, les grands magasins du Printemps. Augustine Figeac, au bout de ses dix années de présence à la Comédie-Française, quitte alors le théâtre pour se consacrer aux affaires de son mari.
L'incendie du magasin, en 1881, lui cause un choc grave dont elle ne se remettra pas et, atteinte de langueur, elle s'éteindra quelques mois plus tard.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24