Blanche
Pierson

313e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1884 ; sociétaire en 1886.

Enfant de la balle, née à l'Île Bourbon (la Réunion), elle débute sur les planches à Paris, à l'âge de six ans, dans Gabrielle d'Émile Augier et commence une véritable carrière à quinze ans lorsque, après quelques représentations en province, elle entre au Vaudeville où elle va créer Le Roman d'un jeune homme pauvre d'Octave Feuillet.
Blonde, jolie, à la mode, elle triomphe en 1871 au Gymnase (où elle joue depuis 1864) dans la Princesse Georges d'Alexandre Dumas fils. De 1875 à 1883, de retour au Vaudeville, elle continue à accumuler les succès.

C'est alors qu'Alexandre Dumas fils la fait engager à la Comédie-Française, où elle débute dans le rôle délicat de L'Étrangère, créé par Sarah Bernhardt. Désormais, elle ne cesse de jouer, succédant à Madeleine Brohan dans l'emploi des mères, avant de prendre, à la fin de sa carrière, celui des grand-mères. Ses créations dans Denise et Francillon de Dumas fils sont très applaudies. Sociétaire en 1886, elle joue les rôles marqués du répertoire (Arsinoé, Philaminte, Madame Jourdain et une étonnante Comtesse d'Escarbagnas).

Elle reprend après Céline Montaland le rôle de la duchesse de Réville dans Le Monde où l'on s'ennuie d’Édouard Pailleron, qu'elle va jouer longtemps et d'une manière inoubliable. Elle est la créatrice de Madame Lechat dans Les affaires sont les affaires d'Octave Mirbeau. Elle est de la distribution de toutes les grandes comédies de mœurs de son temps, joue Paul Hervieu, Alfred Capus, François de Curel, Maurice Donnay, Henri Lavedan, Octave Mirbeau, de Flers et Caillavet.

Elle remporte un très grand succès dans Colette Baudoche de Maurice Barrès et s'apprête à prendre sa retraite, après une dernière création prévue (Les Sœurs d'amour d'Henry Bataille), lorsqu'elle disparaît à 77 ans, après une longue et belle carrière.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24