Madeleine
Brohan

273e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1850 ; sociétaire en 1852 ; retraitée en 1885.

Sœur cadette d'Augustine et fille de Suzanne, elle est aussi l'élève de Samson au Conservatoire, qu'elle quitte avec un premier prix de Comédie remporté à seize ans et demi. Elle est aussitôt engagée à la Comédie-Française où elle crée Les Contes de la Reine de Navarre de Scribe (1850).
Sociétaire deux ans plus tard, elle crée Marianne des Caprices de Marianne de Musset, Mademoiselle de La Seiglière de Jules Sandeau, joue Marivaux et Molière (notamment Célimène du Misanthrope). Elle épouse l'auteur Mario Uchard, dont elle ne tarde pas à se séparer, et qui tire de l'histoire de leur rupture une pièce à succès : La Fiammina. Elle va jouer à Saint-Pétersbourg et revient à la Comédie interpréter Elmire dans Tartuffe et créer le rôle de la Marquise du Lion amoureux, de Ponsard.
Pendant le siège de Paris en 1870, elle participe activement à l'organisation de l'ambulance installée dans le foyer du théâtre, puis aborde des rôles plus marqués qui conviennent à son âge et à sa silhouette. Son dernier rôle est celui de la Duchesse, dans Le Monde où l'on s'ennuie de Pailleron (1881).
Elle quitte la Comédie en 1885 et vit retirée jusqu'à sa mort qui survient en 1900.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24