Catherine
Fonteney

382e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1919 ; sociétaire en 1930 ; retraitée en 1945 ; sociétaire honoraire en 1946.

Élève de Réjane, puis de Le Bargy au Conservatoire, qu'elle quitte en 1901, elle se produit d’abord à l’Odéon où elle joue les coquettes, et se fait remarquer dans Résurrection d'Henry Bataille d'après Tolstoï. Elle passe ensuite au Gymnase où, pendant cinq ans, elle joue le répertoire contemporain de Bataille, Bernstein, de Flers et Caillavet... Elle se tourne alors vers les rôles de composition qui vont faire son plus grand succès et joue sur diverses scènes des Boulevards. La guerre de 1914/18 retarde son entrée à la Comédie-Française, prévue par l'administrateur Albert Carré, et ce n'est qu'en 1919 que Marie Fontaine, dite Catherine Fonteney, débute dans le rôle de Bélise des Femmes savantes.
Elle a le don de la caricature, joue des duègnes de la tradition (Frosine de L’Avare, Madame Argante des Fausses confidences, Madame Pernelle de Tartuffe, Dame Pluche dans On ne badine pas avec l'amour), mais aussi les prudes (Arsinoé du Misanthrope), les mères et les dames d'âge mûr. Elle est ainsi l'interprète de Saint-Georges de Bouhélier (Le Carnaval des enfants), Jules Renard (Madame Lepic dans Poil de Carotte), Henry Bataille (Maman Colibri), de Flers et Caillavet (Monsieur Bretonneau), Henry Becque (Les Corbeaux), Ibsen (Hedda GabIer), Boussac de Saint-Marc (Moloch, où elle remporte un grand succès personnel), Charles Vildrac (Le Pèlerin, La Brouille), Pirandello (Chacun sa vérité), etc.

Ses dons d'observation et d'imitation l'entraînent à croquer pour son plaisir des silhouettes pittoresques qu'elle s'amuse à représenter dans ses soirées mondaines, sous forme de petits sketches qui préfigurent en quelque sorte notre café-théâtre actuel. Elle les donne en public au profit des Comédiens combattants, au théâtre Michel en 1931.
Sociétaire en 1930, elle se retire en 1945, mais est nommée sociétaire honoraire en 1946.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24