Émilie Contat
dite CONTAT CADETTE

186e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1784 ; sociétaire en 1785 ; retraitée en 1815.

Sœur de Louise Contat et sa cadette de dix ans, grâce à qui elle entre à la Comédie-Française, elle fait ses débuts dans Fanchette, dès la cinquante et unième représentation du Mariage de Figaro. Reçue à l'essai en mars 1785, elle est nommée sociétaire en novembre de la même année, à peine âgée de 15 ans.
Effacée, modeste, « Mimi » Contat reste trente-deux ans à la Comédie-Française, cantonnée dans un seul emploi, celui des soubrettes, se contentant du succès de sa sœur Louise.
« Que dire de cette actrice ? écrit le venimeux Espion des coulisses. Ma foi, je dirai qu'elle est jolie et qu'elle est la sœur de Thalie Contat ».
Elle suivit Louise en prison lors des persécutions révolutionnaires. Comme elle, elle recouvra la liberté à la chute de Robespierre et rejoignit sa sœur rue de Richelieu lors de la réunion des Comédiens français, en 1799.