Jeanne-Elisabeth
Labatte

92e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1721 ; sociétaire en 1722 ; retraitée en 1733.

Mademoiselle Labatte (ou Labat) est danseuse à l'Opéra avant de débuter en 1721 à la Comédie dans Iphigénie et Bajazet (rôle d'Atalide). Elle est reçue en 1722 sans doute plus pour sa performance, agrémentée de chant et de danse dans la comédie de Boindin, Le Port de mer, que pour ses interprétations de la tragédie. Elle est appréciée dans les comédies accompagnées de divertissements et crée les héroïnes légères du Jaloux désabusé de Campistron, du Babillard de Boissy, de L’Indiscret de Voltaire, etc.

Consciente de ses modestes moyens, elle préfère, à l'arrivée de Mademoiselle Gaussin, prendre sa retraite.