Louise
Conte

412e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1943 ; sociétaire en 1948 ; retraitée en 1969 ; sociétaire honoraire en 1970.

Élève de Georges Le Roy au Conservatoire, Louise Conte remporte en 1943 un premier prix qui la fait engager à la Comédie-Française, dans l'emploi des princesses de tragédie et premiers rôles romantiques, ainsi que dans celui des rôles de caractère et de composition. Elle met ses qualités dramatiques au service des héroïnes tragiques, de Racine (Esther, Roxane, Hermione, Andromaque, Œnone, Josabet, Albine) et de Corneille (Eurydice dans Suréna, Pauline, Émilie, Arsinoé dans Nicomède, Cléopâtre dans Rodogune), et romantiques, puisqu'elle joue aussi Doña Sol, la Reine de Ruy Blas et Fantine des Misérables, ainsi que la Muse des Nuits de Musset.

Dans le répertoire moderne, elle crée des rôles puissants et dramatiques dans L'Homme de cendres d'André Obey, La vérité est morte d'Emmanuel Roblès, Un conte d'hiver de Shakespeare, Port-Royal et le Cardinal d'Espagne de Montherlant. Elle reprend le rôle de la Magicienne dans Renaud et Armide de Jean Cocteau (dont elle joue aussi, hors Comédie-Française, La Machine infernale) et la pathétique héroïne de La Voix humaine.

Dans les rôles dits de caractère et de composition, elle joue Madame Pernelle, Philaminte et Arsinoé du Misanthrope qui lui vaut son sociétariat en 1948, Béline du Malade imaginaire, Madame Lepic de Poil de carotte.

Elle interprète aussi Bourdet, Bernanos, Jean Giraudoux, Dostoïevski et Soukhovo-Kobyline, crée le rôle de Mademoiselle Habert dans La Commère, pièce retrouvée de Marivaux, et montre des talents comiques dans la composition d'Annette de Feu la mère de Madame de Feydeau.

Sociétaire honoraire, elle revient à plusieurs reprises jouer avec les Comédiens-Français, à l'Odéon, La Maison de Bernarda Alba de Federico Garcia Lorca, La Folle de Chaillot de Giraudoux, reprise aussi Salle Richelieu, et Médée d’Euripide. Elle poursuit sa carrière sur les boulevards et à la télévision où elle a été notamment une émouvante Rose Mamaï dans L'Arlésienne d'Alphonse Daudet.

À la Comédie-Française

1981-1982

  • Médée

    d'Euripide Mise en scène Jean Gillibert

    La Nourrice

    Odéon

1980-1981

  • La Folle de Chaillot

    de Jean Giraudoux Mise en scène Michel Fagadau

    Joséphine, la Folle de la Concorde

    Richelieu

1979-1980

  • La Folle de Chaillot

    de Jean Giraudoux Mise en scène Michel Fagadau

    Joséphine, la Folle de la Concorde

    Odéon

  • Venez découvrir

    Le salon des métiers

  • Découvrez

    La boutique

OUVERTURE DES VENTES MARS > JUIL 24

  • Places aux tarifs Carte MAR 16 JANV À 11H
  • Places Individuels et Groupes MAR 23 JANV À 11H

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Urgence attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

vigipirate-urgenceattentat2