Mademoiselle Dupont

228e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1810 ; sociétaire en 1815 ; retraitée en 1840.

Dupont, éloigné de la scène pour raisons de santé, forma la fille que sa femme avait eue d'un premier mariage et la fit débuter, en 1810, dans les soubrettes du répertoire. Après un essai sans lendemain dans la tragédie, Charlotte Louise Valentine Rougeault de la Fosse, dite Mademoiselle Dupont, est engagée pour le seul emploi des soubrettes conventionnelles, qui lui conviennent mieux que les rôles modernes, où Mademoiselle Demerson remporte à l'époque un grand succès. Elle est nommé sociétaire avec l'appui de son beau-père. Brune, à la beauté piquante, elle a de nombreux et puissants protecteurs. Elle a laissé le souvenir d'une bonne soubrette du répertoire de Marivaux.

Mise à la retraite en 1840, elle fait quelques essais malheureux en Russie, puis en Italie, et revient à Paris, où elle se produit dans les salons.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24