Pierre
Fresnay

368e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1915 ; sociétaire en 1924 ; départ en 1929.

Son oncle maternel, Claude Garry, qui fut pensionnaire à la Comédie-Française, le prépare au Conservatoire, où il entre en 1914, dans la classe de Georges Berr. Encore élève, Jules-Louis Laudenbach, dit Pierre Fresnay, joue des petits rôles à la Comédie-Française, en 1915, et est engagé comme pensionnaire sans avoir à concourir. Il joue Mario dans Le Jeu de l'amour et du hasard et le rôle-titre de Britannicus. Mobilisé, il ne reparaît sur scène qu'en 1919, faisant des débuts officiels dans Clitandre des Femmes savantes. Dès lors, il joue les jeunes premiers de la comédie et de la tragédie, s'affirme avec Perdican, Valentin, Octave, Coelio et Fortunio, rôles “dont chacun suffirait à ravir un jeune comédien”, dit-il lui-même. Regardé comme l'un des meilleurs interprètes de Musset, il met aussi en scène Il ne faut jurer de rien, Fantasia, Carmosine...

Sociétaire en 1924, il crée un certain nombre de rôles contemporains, joue Chatterton de Vigny et est considéré comme une des valeurs sûres de la société, pour l'intelligence de son jeu, la souplesse de son talent et l'excellence de sa diction. En 1927, cependant, il donne sa démission, pour protester, dit-il, contre ce qu'il juge être des engagements abusifs et une atmosphère générale de compromission. Il paraît pour la dernière fois dans Maman Colibri d'Henry Bataille. Un procès retentissant le condamne à payer 200 000 francs d'amende pour rupture de contrat. En revanche, il est autorisé, en appel, à jouer sur d'autres scènes. Après Sacha Guitry aux Variétés, c'est Marcel Pagnol, avec Marius, qui consacre son succès sur les boulevards, début d'une carrière exemplaire que nous ne pouvons pas évoquer ici : plus de 70 films, dont quelques-uns restent des classiques, plus de 130 pièces, des débuts tardifs à la télévision avec un étincelant Neveu de Rameau, qu'il fit triompher à la scène, sur disque et sur le petit écran.
Comédien d'une intelligence rare et d'un naturel étonnant, bien que rigoureusement travaillé, donnant l'impression d'inventer son texte, il reste l'un des plus grands de sa génération, tant au cinéma qu'au théâtre.

Bienvenue

Les journées du Patrimoine

Les visites-conférences pour les journées du Patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019, sont d'ores et déjà complètes.

Nous vous invitons à consulter notre page Visiter pour réserver une visite-conférence guidée pour les particuliers, tous les week-end à 11h.

Important

Nous vous rappelons que vos téléphones portables doivent être éteints pendant toute la durée des représentations. Merci.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.