André
Hubert

5e sociétaire

Entré dans la Troupe du Roi en 1659 ; sociétaire en 1680 ; retraité en 1685.
Fils des propriétaires du théâtre du Marais, il débute dans une troupe de campagne, puis au théâtre du Marais, en compagnie de sa femme, Catherine Morand, en 1659. En 1664, il remplace Brécourt dans la troupe de Molière au Palais-Royal, son premier rôle étant celui d'Iphitas dans La Princesse d'Elide, lors des « Plaisirs de l'Ile enchantée» à Versailles. Il joue d'abord les petits marquis et les blondins, puis les rôles à manteau, les médecins et les confidents. Il crée Monsieur Diafoirus dans Le Malade imaginaire, mais il est surtout célèbre pour ses créations dans l'emploi des « duègnes» et des rôles marqués de femme tenus traditionnellement par des hommes : La Comtesse d'Escarbagnas, Mme de Sotenville (George Dandin), Mme Pernelle (Tartuffe), Philaminte (Les Femmes savantes), Mme Jourdain (Le Bourgeois gentilhomme), Mme Jobin (La Devineresse de Thomas Corneille et Donneau de Visé), etc.
Fidèle à Molière, il reste dans la troupe après sa mort et est conservé lors de la réunion de 1680. Comme La Thorillière et comme La Grange, il a tenu le registre de la Compagnie (le « livre d'Hubert» couvre la saison 1672-73). Il se retire en 1685, avec la traditionnelle pension de mille livres.