Antoine
Balpétré

402e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1934 ; sociétaire en 1942 ; retraité en 1945.

Après avoir été l'élève de Marguerite Moréno à Lyon, Antoine Balpétré entre au Conservatoire de Paris, où il suit les cours de Mounet, puis de Jules Truffier. Il en sort en 1924 avec un premier prix Tragédie et rejoint Gémier à l'Odéon, où il reste sept ans. Il y reprend le rôle de Beethoven dans la pièce de René Fauchois, joue Judas dans Jésus de Nazareth de Paul Demasy et interprète de nombreux rôles classiques.
Après une expérience au music-hall et sur les boulevards, il est engagé à la Comédie-Française. Son répertoire va des confidents et seconds rôles classiques aux créations modernes, entre autres, il reprend le rôle, créé par Gémier à l’Odéon, du Colonel Bridau dans La Rabouilleuse d’Émile Fabre et crée le rôle-titre de Léopold le bien-aimé de Jean Sarment (1941). Il est mis à la retraite en 1945.
Sa carrière cinématographique fut importante. On y compte des films comme Le Corbeau d'Henry-Georges Clouzot, Le Journal d'un curé de campagne de Robert Bresson et Justice est faite d’André Cayatte.

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24