Paul-Eustache Anselme
dit BAPTISTE CADET

205e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1792 ; sociétaire en 1799 ; retraité en 1822.

Frère de Baptiste ainé, il débute en province et devient célèbre grâce à son interprétation, dans la troupe de la Montansier, d'une comédie de Desforges : Le Sourd ou l'Auberge pleine. Entré au Théâtre de la République, il fait partie de la troupe réunie en 1799. Limité par son physique particulier – maigreur et membres sans fin – qui le désigne pour les rôles de niais et les caricatures, il fait la joie du public dans Thomas Diafoirus (Le Malade imaginaire), Alain (L’École des femmes), Petit-Jean (Les Plaideurs), Grippe-Soleil (Le Mariage de Figaro), et dans les personnages caricaturaux créés par ses contemporains, Duval (Les Hérissons ou le Naufrage) et Desforges. Il aborde les «manteaux », mais échoue dans Pourceaugnac. Argan (du Malade imaginaire) reste un ses bons rôles.
Après sa retraite, il se produit encore en province, mais sa santé se détériore et il meurt, aveugle et très diminué, en 1839.