Mademoiselle Beauval

18e sociétaire

Entrée dans la Troupe du Roi en 1670 ; sociétaire en 1680 ; retraitée en 1704.

À l'époque où elle épouse Beauval, Jeanne Olivier Bourguignon fait partie de la troupe de Flandre qui parcourt les provinces. Molière en fait une soubrette de tout premier plan en lui écrivant le rôle de Nicole (Le Bourgeois gentilhomme), où il utilise à des fins comiques le rire communicatif et la voix stridente de son interprète. De même pour Zerbinette (Les Fourberies de Scapin) et Toinette (Le Malade imaginaire).
À l'Hôtel de Bourgogne, elle crée Œnone dans Phèdre et, conformément à l'usage du temps, joue à la fois les soubrettes et les reines de tragédie. Des nombreux enfants qu'eut le couple Beauval, seule Louise (qui épousa Beaubour) fit une carrière au théâtre.

Bienvenue

Important

Nous vous rappelons que vos téléphones portables doivent être éteints pendant toute la durée des représentations. Merci.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate

Suite au renforcement du plan Vigipirate, toute personne se présentant avec une valise ou un sac (hors sac à main) se verra interdire l'accès à l'enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française.
Pour faciliter les contrôles, merci d'arriver au minimum 30 minutes avant le début des représentations.