Charlotte Vanhove
dite CAROLINE TALMA

187e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1785 ; sociétaire en 1785 ; retraitée en 1811.

Fille du tragédien Vanhove, Charlotte Vanhove, dite Madame Petit-Vanhove, puis Caroline Talma, joue dès son plus jeune âge les rôles d'enfants et débute avec succès en 1785 dans Iphigénie.
Elle épouse en 1786 un certain Petit, dont elle divorce en 1794, et se lie avec Talma, qu'elle épouse en 1802, après qu'il ait, lui aussi, divorcé.

Pendant quinze ans, elle le suit dans ses tournées et ses succès parisiens, créant une cinquantaine de rôles tant dans le répertoire tragique que dans la comédie où elle tient l'emploi des grandes coquettes.
Les difficultés de la vie conjugale – Talma vit ouvertement avec Jacqueline Bazire – et le peu de succès personnel qu'elle remporte, toujours dans l'ombre du grand tragédien, la déterminent à quitter la scène en 1811. Elle donne une représentation d'adieux en 1816. Après la mort de Talma, elle aide à élever les deux fils qu'il a eus de Jacqueline Bazire. Elle épouse, en 1828, le comte de Chalot et meurt très âgée, en 1860.

Elle a publié, en 1836, des Études sur l'art théâtral, suivies d'anecdotes inédites sur Talma.

Bienvenue

Attention

La billetterie (guichets et téléphone) de la Salle Richelieu sera exceptionnellement fermée de 11h00 à 18h00 le Vendredi 16 novembre 2018. Vous pouvez réserver sur notre site.
Merci de votre compréhension.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez notre politique de protection des données personnelles et notre politique de gestion des cookies ainsi que le dépôt de cookies et technologies similaires, destinés à (1) assurer le bon fonctionnement du site (authentification, suivi de panier de commande), (2) vous proposer des contenus adaptées à vos centre d’intérêts en fonction de votre navigation sur notre site et (3) réaliser des statistiques pour optimiser votre navigation sur le site. Vous avez la possibilité d'en apprendre plus sur le paramétrage de vos cookies en suivant ce lien, ou vous pouvez accepter les cookies en fermant cette fenêtre.

Vigipirate