Nicolas Joseph Florence Billoy de La Ferrière
dit FLORENCE

178e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1778 ; sociétaire en 1779 ; retraité en 1804.

Il se fait remarquer à Bruxelles dans les emplois d'amoureux, en 1773, et passe en 1777 dans la troupe de la Montansier à Versailles. Il débute l'année suivante à la Comédie-Française où il est admis pour jouer les confidents tragiques et les amoureux. Au début de sa carrière il se signale par une grave querelle avec Larive et un duel qui l'envoie quelques jours à la prison du For-I'Evêque. Il se casse la jambe en allant chercher Mlle Contat pour une représentation; ayant gardé des séquelles de cet accident, il sera surtout très utile à ses camarades dans les fonctions administratives où il est souvent confiné. On l'appelle volontiers « l'éternel semainier ». Emprisonné en 1793, après la Terreur, il passe au théâtre Louvois, puis à l'Odéon, et rejoint ses camarades après l'incendie de l'Odéon en 1799.
Excellent professeur, il a formé notamment Mlle Duchesnois.