Georges
Descrières

430e sociétaire

Entré à la Comédie-Française en 1955 ; sociétaire en 1958 ; doyen en 1979.

Après avoir remporté au Conservatoire de Bordeaux en 1948, les premiers prix de Tragédie et de Comédie, Georges Descrières entre au Centre dramatique de la rue Blanche puis au Conservatoire national d’Art dramatique dans la classe de Denis d’Inès et de Georges Le Roy. À sa sortie du Conservatoire en 1952, il obtient les seconds prix de Tragédie et de Comédie et joue au Théâtre Saint-Georges La Volupté de l’honneur de Pirandello et Une visite de noces de Dumas fils.

La Comédie-Française l’engage en 1955 pour jouer dans Est-il bon, Est-il méchant ? de Diderot. Sa prestance l’amène à incarner les héros et jeunes premiers du répertoire classique, tant tragique que comique : Rodrigue (Le Cid), Polyeucte (Polyeucte), Pyrrhus (Andromaque), Valère (Tartuffe et L’Avare), Amphitryon (Amphitryon), Dorante (Le Jeu de l’amour et du hasard et Le Bourgeois gentilhomme), Almaviva (Le Mariage de Figaro), Valentin (Il ne faut jurer de rien), Monsieur de Chavigny (Un caprice), Don Juan (Dom Juan)... Dans le répertoire moderne, il est l’interprète de Péguy (Maître Guillaume Evrard et Gilles de Rais dans Jeanne d’Arc), Dumas fils (de Nanjac dans Le Demi-monde), Édouard Bourdet (Philippe dans Le Sexe faible), Paul Claudel (Jacques Hury dans L’Annonce faite à Marie), Marcel Achard (Crémone dans Domino), Henry Becque (Lafont dans La Parisienne), Edmond Rostand (De Guiche dans Cyrano de Bergerac), Jean Anouilh (Becket dans Becket ou l’Honneur de Dieu)… En 1962, il crée le rôle de Roger du Marquet (La Fourmi dans le corps d’Audiberti). Son humour et son sens comique se sont déployés, pour le bonheur des spectateurs, à travers sa composition de personnages comme Monsieur Purgon (Le Malade imaginaire), Marcelin Lézignan (La Jalousie de Sacha Guitry), le Général (Un fil à la patte), Carlos Homidès (La Puce à l’oreille).
Tout en jouant au théâtre, Georges Descrières tourne pour le cinéma (notamment Le Rouge et le noir, Les Aristocrates, Les Trois Mousquetaires) et s’illustre à la télévision en incarnant des héros comme le Duc de Guise, le Maître de Ballantrae et surtout Arsène Lupin.

Son dernier rôle à la Comédie-Française fut celui du commandant Mathieu (Le Voyage de Monsieur Perrichon) en 1982. Lorsqu’il quitte la Comédie-Française, Georges Descrières est doyen de la troupe depuis six ans et met un terme à trente ans de carrière dans ce théâtre.

À la Comédie-Française

1981-1982

1980-1981

1979-1980

  • Le Malade Imaginaire

    de Molière Mise en scène Jean-Laurent Cochet

    Monsieur Purgon

    Richelieu

  • La Puce à l'oreille

    de Georges Feydeau Mise en scène Jean-Laurent Cochet

    Carlos Homenidès de Histangua

    Richelieu

1978-1979

  • La Puce à l'oreille

    de Georges Feydeau Mise en scène Jean-Laurent Cochet

    Carlos Homenidès de Histangua

    Richelieu

1976-1977

  • Nouveauté

    Lunettes connectées disponibles à la Salle Richelieu

  • Découvrez

    La boutique

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24