Jeanne
Sully

394e sociétaire

Entrée à la Comédie-Française en 1925 ; sociétaire en 1937 ; retraitée en 1946.

Fille de Jeanne Rémy et de Mounet-Sully, Marie Simone Régine Champs, dite Jeanne Sully, est l'élève de Raphaël Duflos au Conservatoire. Elle remporte respectivement, en 1924 et 1925, un second prix de Comédie et un premier prix de Tragédie. Elle est aussitôt engagée à la Comédie-Française où elle débute dans le rôle de Junie de Britannicus.

Elle joue les princesses de tragédie (Hermione, Aricie, Chimène, Bérénice... et la Reine de Ruy Blas), les jeunes premières de comédie (Élise, Eliante, Angélique, de Molière) et les grandes jeunes premières de Musset (Camille, Ninon), Roxane de Cyrano de Bergerac, Antoinette du Gendre de Monsieur Poirier et les héroïnes de la comédie moderne (Pailleron, Becque, de Flers et Caillavet, etc.).

Sa silhouette svelte, son jeu franc et sa voix grave la désignent pour les rôles de travestis, qu'elle interprète avec beaucoup de charme : Chérubin du Mariage de Figaro, l'Innocent de L'Arlésienne, le Dauphin de Madame Quinze de Jean Sarment, l'apôtre Jean dans La Passion d'Haraucourt, ainsi que le rôle ambigu de Viola dans La Nuit des Rois de Shakespeare.

Elle crée Tante Marie de Valray, aux côtés de Berthe Bovy, La Souriante Madame Beudet d'André Obey et Denis Amyel, Le Chant du berceau de G. et M. Martinez Sierra. Elle fait partie de la distribution du Soulier de satin de Paul Claudel et reprend le rôle d'Inès de Castro dans La Reine morte de Montherlant.

Après sa retraite en 1945, elle a participé à des tournées et à des festivals, donné des récitals poétiques et des conférences en France et à l'étranger.

  • Découvrez

    Notre vente de costumes de scène du jeudi

  • La Comédie-Française

    en tournée

VIGIPIRATE

En raison du renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate « Sécurité renforcée - risque attentat », nous vous demandons de vous présenter 30 minutes avant le début de la représentation afin de faciliter le contrôle.

Nous vous rappelons également qu’un seul sac (de type sac à main, petit sac à dos) par personne est admis dans l’enceinte des trois théâtres de la Comédie-Française. Tout spectateur se présentant muni d’autres sacs (sac de courses, bagage) ou objets encombrants, se verra interdire l’entrée des bâtiments.

logo-vigipiratejanv24